Nouvelle Donne : un parti comme les autres ?

Contacter Commenter Page Web
L'incertitude sur nos démocraties, l'émergence de forces politiques nouvelles comme Syriza, Podemos... peut éveiller l'intérêt de ceux qui espèrent un changement en Europe. En France, Nouvelle Donne pouvait s'inscrire dans ce mouvement, mais...

Les Ami(e)s Néodonnien(ne)s

Association déclarée selon la Loi du 1er juillet 1901

Olivier Duclos – Président

Sylvia Langin - Secrétaire

Jean-François Saunoi - Trésorier

oli.duclos@free.fr

sylvia.langin@yahoo.fr

saunoi.jf@gmail.com

03 88 70 24 54 - 06 79 07 62 96

04 75 37 99 47

05 46 92 10 12 - 06 60 05 88 45

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 31 janvier 2015

Nouvelle Donne : un parti comme les autres ?

En cette période d’incertitude sur l’état de nos démocraties, l’émergence de forces politiques nouvelles comme Syriza, Podemos, etc. peut éveiller l’intérêt de ceux qui espèrent un changement en Europe. En France, Nouvelle Donne pouvait s’inscrire dans ce mouvement.

Mais l’adoption en bloc de ses nouveaux statuts par seulement 9,7% de ses 12000 adhérents illustre la fragilité de la démocratie interne à un parti qui prétendait « faire de la politique autrement ».

Ce très faible résultat n’a pas empêché Nouvelle Donne d’annoncer un score de 86% des suffrages exprimés en faveur du nouveau texte qui va laisser à une poignée d’opportunistes la haute main sur l’appareil.

En tant que « lanceurs d’alerte », nous tenions à vous informer de ce genre de manipulation politicienne que nous ne pensions pas rencontrer en rejoignant ce parti dont le divorce entre le discours et les actes réduit à néant tout espoir d’évolution dans la politique française. Nous le regrettons, mais Nouvelle Donne est devenu un parti comme les autres !

Il faut se rendre à l’évidence, celles et ceux qui se sont mis en responsabilité à Nouvelle Donne ne s’encombrent ni d’équité, ni de légalité pour s’accaparer le parti, ses moyens de communication, ses finances. Nous avons bien tenté d’alerter ses membres, nous avons même proposé à sa Direction provisoire un plan B pour sortir de l’impasse dans laquelle elle nous entraînait. Pour toute réponse, nous avons fait l’objet d’ostracisme, de stigmatisation et de mesures vexatoires arbitraires, d’où la création de notre association.

Des personnes ayant si peu d’exigence démocratique portent une lourde responsabilité dans le délitement de nos principes républicains, dans l’affaissement moral de notre société. Le mot d’ordre était de “reprendre la main” afin d’instituer une participation et une coopération continues et inclusives de tous les citoyens, sans distinction, dans les grands débats émancipateurs et les grandes décisions transformatrices de notre société du local au global.

En réalité, nous assistons sidérés à une “reprise en main” autoritaire et centralisatrice de ce parti en construction par une aristocratie d’apparatchiks qui se sont vainement lancés dans une politique de débauchage des partis concurrents, semant division et exclusion parmi nous. Les nouveaux statuts prévoient un système d’imbrication des instances dirigeantes créant une confusion des pouvoirs entre une tête omnipotente et une base méprisée au profit « d’experts » qui ne seront pas élus, mais « recrutés » sur CV, photo et vidéo par des « jurys ». Ce sont ces experts qui seront chargés d’élaborer le programme du parti.

De telles pratiques sont à l’opposé du mouvement démocratique et citoyen que nous voulions construire en vue notamment de contrer l’abstention. Nous souhaitions tenir un discours novateur respectueux de notre culture républicaine grâce à notre Charte Éthique sur laquelle plane encore l’esprit de notre regretté Stéphane Hessel proclamant à la face du monde : « Indignez-vous » ! Si nous disons à notre tour : « Levez-vous », ce n’est pas pour instaurer une nouvelle forme d’oligarchie à l’intérieur de notre mouvement !

Devant tant d’impéritie, beaucoup d’adhérents ont déjà quitté le navire. Cependant, les événements récents nous dissuadent d’abandonner le combat à cause des ambitions personnelles d’une petite élite arrogante. Nous continuerons donc de défendre inlassablement notre idéal démocratique ici ou ailleurs pour toujours plus de liberté, d’égalité et de fraternité, mais aussi plus de laïcité, de solidarité et de mixité.

Merci.

Contact : lesamisneodonniens@laposte.net

NB. Plus de détails dans notre bulletin Le Lien n° 4 en cliquant sur : Page Web ci-dessous.

3 commentaires à “Nouvelle Donne : un parti comme les autres ?” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Ceci me rappelle étrangement l’investiture de la liste Lalande pour les sénatoriales au PS en Charente-Maritime!

    82% des camarades ne l’avaient pas approuvée, mais Mickael Vallet et ses copains avaient annoncé 88,8 % de résultats positifs par rapport aux votants !

    AU TITRE DE MILITANT, J’AI DEMANDÉ PLUSIEURS FOIS DES EXPLICATIONS À LA FÉDÉRATION PS17 ET À MA SECTION, pour savoir pourquoi une autre liste ne nous avait pas été proposée….JAMAIS EU DE RÉPONSE !

    JE NE REPRENDRAI JAMAIS MA CARTE NI NE VOTERAI PLUS JAMAIS PS !
    J’AVAIS DÉCIDÉ DE VOTER NOUVELLE DONNE , COMME JE L’AVAIS FAIT AUX EUROPÉENNES !

    En attendant, l’autre , élu avec 28 % des voix des Grands Electeurs , se goinfre
    actuellement au sénat à nos frais! Quel magnifique score également !

    Merci qui ? (et en échange de quoi?)

    Vous avez dit DEMOCRATIE ?
    EST-CE que par hasard, on nous prendrait pour des c… ?

    Paulo
    la-cagouille-libre.fr

  2. Bravo pour la liberté d’expression!

    Et merci d’avoir censuré l’information que je vous apportais…vous êtes donc comme les autres !
    Pas la peine de brandir des crayons comme des CHARLOTS !

    Pauvre démocratie dans laquelle nous sommes…

  3. Bonjour “Paulo”

    Je tombe sur votre 2ème commentaire du 6/2/15 que je ne comprends pas. De quelle information que vous nous apportiez, parlez-vous ?

    Merci. Bonne journée.