Vivre en habitat groupé

Contacter Commenter Site Web Page Web

Habitat groupé Vs mal-logement

Bien qu’avoir le droit de se loger décemment, ou ne serait-ce que simplement, paraît naturel, un rapport sur la crise du logement établi par la Fondation Abbé Pierre estime que 3,6 millions de personnes sont victimes du mal-logement en France cette année. Et cela n’a cessé d’augmenter ces dix dernières années au point où les français prennent l’initiative d’un nouvel habitat. En effet, se regrouper pour partager un habitat se révèle être une solution, en plus économique et sociale pour une qualité de vie supérieure et à moindre prix.

La solidarité face à la difficulté de se loger

Face à des logements indécents, de plus en plus chers et de plus en plus rares, les français n’ont d’autre choix que de repenser leur rapport à l’habitat. Le logement devient la préoccupation majeure de la plupart des foyers qui ne trouvent plus dé réponse à leurs besoins, c’est pourquoi ils sont nombreux à tenter l’aventure de l’habitat groupé qui semble être une bonne solution à la problématique actuelle du logement. Le prix ne constitue plus un frein puisque le poids du collectif fait son effet sur le prix d’acquisition du programme immobilier. La durabilité et la décence de l’habitat ne sont plus à redouter puisque les habitants participent eux-mêmes à l’entretien des lieux. S’investir et participer à son cadre de vie est ainsi vu comme la seule façon de vivre convenablement.

Devenir propriétaire malgré son budget serré

Si des particuliers décident d’initier un projet d’achat groupé, c’est  aussi parce qu’ils peuvent imposer leurs limites budgétaires et ainsi obtenir un logement peu onéreux. De plus, cette démarche solidaire accorde de nombreux avantages économiques dès l’achat du programme immobilier. Les prix des produits immobiliers étant en constante augmentation, acquérir un bien de façon isolée est difficile, d’autant plus que s’il s’agit d’un terrain nu, il faudra prendre en compte les coûts de construction, et même s’il est déjà construit il peut demander à être rénové. Or, l’achat groupé et l’habitat groupé favorisent aussi le partage des coûts de construction et de rénovation et plus largement d’entretien. Dans la vie de tous les jours, cette initiative accorde des dépenses moindres au quotidien par la mutualisation de biens matériels tels que l’électroménager par exemple. Les rapports entre voisins octroient en plus des facilités dans ce domaine (covoiturage, entraide au quotidien).

ImmoParticipatif,habitat groupé

Partager de bons moment en habitat groupé

Si les logements traditionnels préfèrent regrouper les moins favorisés entre eux, les seniors d’un côté et les célibataires de l’autre, ce n’est pas le cas de l’habitat groupé participatif qui favorise la mixité sociale et et la solidarité entre les générations. En effet, les porteurs de projet d’habitat solidaire ont conscience des problèmes actuels liés aux logements qui sont d’ailleurs sources de motivations pour une telle initiative. Prenant acte de cela, ils aiment ouvrir les portes de leur groupe à d’autres en espérant s’apporter mutuellement. C’est ainsi que certains habitats vont réserver des logements pour des personnes âgées ou des célibataires sans domicile. C’est d’ailleurs un bon moyen de pratiquer l’échange de bons procédés (du baby sitting contre une aide pour  faire ses courses par exemple). Les maîtres mots d’un habitat collectif sont l’entraide, la générosité, la solidarité et la défense de valeurs.