Le livre d'une partie civile (témoignage/essai)

Contacter Commenter Site Web

Il y a des bouquins qui passeraient inaperçus s’ils ne révélaient quelque vérité dormante.

Le regard de l’auteur, sur cette justice qu’il a dû affronter, comme tant d’autres (parties civiles ou condamnables), dépasse la banalité des cris au scandale ou le populisme habituels.

Chronique d\'une histoire vécue

Ici, on ose dire que le principe de justice, posé en institution lorsqu’il relève d’archaïsmes insupportables à tous, n’a aucune légitimité : ce n’est pas juste, que la justice s’exécute selon l’argent dont dispose le justiciable ; ce n’est pas juste, de subir le carriérisme du pour et du contre, du procureur et de l’avocat, lorsque la justice se voudrait acte de neutralité ; ce n’est pas juste, d’éliminer la victime dans une procédure ; ce n’est pas juste, que les représentants de la justice soient inattaquables alors qu’ils passent leur vie à attaquer autrui avec cette incroyable mauvaise foi que nul n’ignore désormais…

Festin de haines est la description de ce banquet de lâches et de pervers d’un autre âge…

….au fil d’une instruction criminelle non médiatisée, et dont on se demande quand il prendra fin. En prime, la révélation du niveau des expertises par reproduction d’extraits commentés, où l’on reconnaît entre autres un expert près la Cour de cassation condamné pour une autre affaire mais non moins condamnable pour beaucoup d’autres dont celle-ci, et pourtant toujours en activité.
120 pages, 26 chapitres indépendants, témoignage, journal intime, essai, documentaire.