Roumanie : investir dans les énergies renouvelables avec AM Conseil

Contacter Commenter Site Web

L’état roumain soutient les investissements en énergie renouvelable

En Roumanie, il est un domaine dans lequel il existe de nombreuses perspectives d’investissement : c’est celui des énergies renouvelables et plus précisément du photovoltaïque et de l’énergie solaire. Le gouvernement roumain s‘est engagé  devant l’Union européenne à faire des efforts pour que la part des énergies renouvelables passe à 24% du total de l’énergie produite en 2020 contre 17,5% en 2005. Pour cela, l’Etat roumain a prévu d’investir environ 10,5 milliards sur la période 2010-2020.

Des certificats verts pour les producteurs

Le gouvernement a introduit  sur le marché  des “certificats verts”, qui sont attribués aux producteurs en fonction du type d’énergie renouvelable produite. Leur nombre varie entre 4 et 6 certificats pour 1Mkh livré sur le marché national. Ces certificats verts seront vendus par les producteurs aux fournisseurs des consommateurs finaux qui seront obligés d’acquérir chaque année des certificats verts en fonction de la cote ANRE.
L’énergie verte est négociée sur un marché différent de celui de l’énergie électrique conventionnelle  pour un prix unitaire, évalué par l’Etat à 27-55 euro le MWh. L’opérateur du marché des certificats verts établit les prix sur le marché centralisé des certificats verts. L’énergie électrique issue de sources d’énergies renouvelables peut être vendue par des contrats bilatéraux, sur ce marché et par des contrats avec le fournisseur qui doit être situé dans la même région que la centrale de production.

Soutien accru à l’énergie solaire

Les producteurs d’énergie solaire (panneaux photovoltaïques) sont les plus soutenus, car ils reçoivent 6 certificats verts pour 1 MWh livré. Seule condition : ces certificats sont accordés si la puissance de la centrale solaire est au moins égale a 1MWp. Pour le moment les investissements dans les centrales photovoltaïques se font attendre en Roumanie. Par manque de projets, 85 089 certificats verts sont restés disponibles en 2010. Mais ceux qui vont payer les frais du projet des énergies renouvelables seront les consommateurs car en 2016-2017 le montant de leurs factures va augmenter jusqu’à 30%.