Correcteur orthographe: faites appel à un écrivain public

Contacter Commenter Site Web Page Web

Correction de documents

Rédacteur

Correction documents: préférez les services d’un rédacteur professionnel aux offres de correcteur d’orthographe à petit prix

Etudiants, votre texte nécessite une correction, méfiez-vous des propositions alléchantes qui vous sont faites!

Les forums étudiants regorgent de propositions plus incisives les unes que les autres; la guerre des écrivains publics et autres correcteurs y fait rage.

Corrections

Il suffit de parcourir les pages d’un forum étudiant pour s’apercevoir que les propositions de correction relèvent parfois de la plus haute fantaisie! Certaines, émanant de correcteurs qui prétendent manier parfaitement la langue française, sont truffées d’erreurs orthographiques. Est-ce parce qu’une correction pour étudiant est soi-disant effectuée à un tarif préférentiel que l’on s’accorde des libetés avec les mots?

Correcteur

Faut-il ajouter à la guerre que se livrent les correcteurs? Il semble en effet coutumier que des propositions se surajoutent. Chacun y va de sa petite compétence, n’hésitant pas à dénigrer celle d’un concurrent. La stratégie offensive de certains est peut être “payante”, mais ne suit guère les codes de déontologie prônés par la profession…

En cette période de fin d’année universitaire où mémoires et autres comptes-rendus de stage sont en écriture, méfiez-vous des arnaqueurs.

L écrivain public

Pour me joindre, parcourez les pages de mon blog: http://marquepage.over-blog.org/

ou contactez moi par courriel marquepage_ecrivainpublic@orange.fr

Un commentaire à “Correcteur orthographe: faites appel à un écrivain public” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Madame,

    Vous me voyez quelque peu mortifiée par vos propos. Avez-vous donc tant besoin de jeter l’opprobre et le discrédit sur les autres pour vous construire? Je note vos acerbes remarques reproduites çà et là et me dis : “Qui, de cette dame ou des autres écrivains publics et correcteurs, est peu respectueux des règles de déontologie et d’éthique professionnelles ?”

    Je ne sais qui vous a dénigrée, ce n’est pas moi en tout cas. J’étais encore une correctrice salariée quand vos propos sont apparus sur votre blog et ailleurs. Ce que j’en dis, c’est que vous reprochez à divers intervenants de se dénigrer sur la toile, mais que, de votre côté, vous faites de même. Vous égratignez, lacérez, on vous sent toutes griffes et tous crocs dehors…
    En ne donnant pas de nom, vous jetez le dicrédit sur l’ensemble de nos confrères, même les plus honnêtes.

    Voici ce qu’une vieille correctrice (qui ne propose rien aux étudiants) vous dit :
    “Est-ce parce qu’une correction pour étudiant est PRETENDUMENT effectuée à un tarif préférentiel que l’on s’accorde des LIBERTES avec les motsMANQUE ESPACE FINE?”
    contactez-moi, avec un trait d’union…

    Revoyez donc votre copie et rongez votre frein. Nous étions peut-être là avant vous, Madame, et la planète des correcteurs et autres écrivains publics tournait rond bien avant votre arrivée.

    Dans notre propre intérêt, nous devrions faire partie de la même “corporation”, en pleine confraternelle intelligence, voire en toute amitié, si ce mot a encore un sens. Nous aurions tout intérêt à nous unir, à nous entraider et nous soutenir, pas à nous marcher sur les pieds.