Atlanpole Biothérapie - Projet QuantiCardi

Contacter Commenter Site Web Page Web
Atlanpole Biotherapies se positionne comme le partenaire dans le concert des biotechnologies de santé. Il est un des sites les plus attractifs et dynamiques.

Le projet QuantiCardi a été financé dans le cadre du 12ème FUI.

Dans certaines circonstances (inactivité physique, obésité, diabète, hypertension, surpoids, tabagisme…), des plaques de graisses se forment dans les artères qui irriguent le muscle cardiaque (myocarde). La diminution du flux sanguin qui en résulte est à l’origine de l’insuffisance coronaire, maladie responsable de 30 à 50 % de
décès cardiovasculaires en Europe et susceptible de se compliquer en infarctus.

Actuellement, l’injection intraveineuse d’un atome radioactif (thallium) permet de visualiser les zones mal perfusées du myocarde et de préconiser un traitement adéquat. Néanmoins, des erreurs d’interprétation surviennent dans 20 % des cas et cette technique ne permet pas de quantifier la perfusion globale du myocarde.

L’objectif du projet QuantiCardi

Développer des dispositifs innovants permettant d’injecter au malade, dans des conditions de sécurité optimales, un atome radioactif de nouvelle génération (rubidium) produit par le cyclotron Arronax de Nantes. L’image du myocarde est obtenue par une nouvelle technique d’imagerie, la Tomographie par Emission de Positons (TEP), qui permet d’éviter les pièges d’interprétation du thallium et de quantifier la perfusion globale du myocarde.
Des retombées sont attendues pour les partenaires du projet, que ce soit en termes de propriété intellectuelle (dépôt de brevets sur le générateur et l’injecteur pour la société Lemer Pax et le GIP
Arronax, protection du logiciel de quantification d’images pour la société Keosys et l’IRCyN) ou de publications scientifiques (partenaires académiques).

Un projet impactant

Par ailleurs, la mise en oeuvre du projet aura un impact indéniable sur le développement d’Atlanpole
Biotherapies :
- effet structurant par un renforcement des interactions entre les acteurs industriels et académiques
membres du pôle,
- création de valeur (développement du patrimoine intellectuel au travers de la protection des
livrables du projet) et d’emplois (10 emplois de technicien, d’ingénieur et de chercheur postdoctoral
prévus dans le cadre du projet),
- visibilité internationale accrue notamment au travers de la collaboration d’Arronax avec l’Institute
for Nuclear Research of the Russian Academy of Sciences - INR (Troitsk, Russie), d’autant plus qu’au
niveau national, Atlanpole Biotherapies est le seul pôle de compétitivité à afficher une thématique «
Radiopharmaceutiques ».

Durée du projet : 3 ans
Budget : 3,9 M €