Le cashback en France : résultats de l’étude réalisée par Xerfi sur les mois de juin et juillet 2016

Contacter Commenter Site Web Page Web

Le SNMP, Syndicat National du Marketing à la Performance, annonce la sortie de l’étude « Le cashback en France », réalisée par l’institut Xerfi, leader des études économiques sectorielles. Cette étude, conduite sur les mois de juin et juillet 2016, se fonde essentiellement sur une série d’entretiens menés auprès de 27 décideurs e-commerce et sur une enquête réalisée auprès de 2500 internautes.

Pour le SNMP, il était essentiel de dresser un bilan complet du sujet incluant autant la perception et les habitudes d’utilisation du cashback du côté des e-commerçants que du côté des consommateurs.
Ainsi, Gilles Nectoux, président du SNMP, déclare : « Alors qu’en 2015 le cashback a généré plus de 600M€ de volume de ventes en ligne, c’est la première fois qu’une étude aussi complète est réalisée sur le sujet. Le SNMP est ravi de pouvoir partager, aujourd’hui, les résultats de cette étude indépendante qui met en lumière, de manière tangible, l’impact du cashback au sein du e-commerce en France ».

Les principales tendances qui se dégagent des résultats de l’étude :


1/ Le cashback : un levier dynamique qui n’a pas encore atteint sa maturité :

En 2015, les volumes de ventes générées via ce levier se sont portés à près de 600 millions d’euros et la progression par rapport à 2014 s’est faite sur un rythme de croissance à deux chiffres, tout comme ce fut le cas les années précédentes. En 2017, le volume de ventes devrait atteindre 800 millions d’euros, selon Xerfi.
Le chiffre d’affaires des cashbackeurs s’est, quant à lui, élevé à quelques 35 millions d’euros.
L’étude rappelle également que la croissance du cashback est soutenue par celle du e-commerce.

2/ Un levier devenu incontournable pour les e-commerçants :

Si le cashback est considéré par les e-commerçants comme le troisième levier marketing le plus efficace pour développer leurs ventes (après le SEM et le retargeting), il est aussi considéré comme le premier en matière de rentabilité.

Trois motifs de satisfaction ressortent de cette étude :
- Le taux de transformation des clients cashback est compris entre 5% et 10%, soit un taux deux fois plus élevé que celui des autres canaux.
- Pour 40% des e-commerçants le panier moyen des clients cashback est 10 à 20% plus important que celui des autres clients.
- Pour un tiers des e-commerçants, le cashback a une incidence positive sur la fréquence d’achat.
Les cinq motivations principales pour lesquelles les e-commerçants recourent au cashback sont les suivantes :
- Générer rapidement du chiffre d’affaires
- Générer du trafic
- Toucher une cible spécifique
- Se faire connaître quand on se lance sur le marché
- Pouvoir proposer des remises sans être considéré comme un discounter
Enfin, 96% des e-commerçants recommanderaient l’utilisation du cashback à d’autres e-commerçants

3/ Une offre encore peu connue, pourtant plébiscitée par ses utilisateurs :

Le taux de pénétration du cashback reste encore faible en France : 10,9 % de la population est inscrite à un site de cashback et un tiers seulement en connait précisément le principe. Cependant, sur l’ensemble des cyberacheteurs interrogés, 61% d’entre eux se disent intéressées par le cashback après une présentation rapide.
Auprès de ses membres, le cashback bénéficie d’une image très favorable. Pour près de 81% d’entre eux la mise en place d’une politique de cashback confère à un marchand une image très positive.
De plus, 52% d’entre eux considèrent le cashback comme un critère décisif dans la décision d’achat sur Internet et 70% comme un gage de confiance pour leurs achats en ligne, notamment en raison des commentaires et des avis de la communauté.

4/ Défis et enjeux pour les acteurs du cashback :

L’enquête révèle également les nombreux défis à relever par la profession. En effet, si jusqu’à présent les cashbackeurs sont parvenus à tirer leur épingle du jeu, portés par l’essor du e-commerce en France, une part importante de l’activité des sites de cashback est concentrée sur les grands acteurs e-commerce (85% de leur chiffre d’affaires). Cependant ces derniers ont, non seulement des avis partagés sur l’efficacité du cashback à développer des ventes incrémentales, mais certains d’entre eux sont également confrontés à des problématiques de rentabilité ou de difficultés budgétaires qui les amènent parfois à abaisser leur taux de commissionnement d’une année sur l’autre.
Les cashbackeurs disposent de nombreux atouts pour faire face à cette situation : leur capacité d’innovation, leur permettant de mieux répondre aux attentes des annonceurs et de se développer aussi dans le commerce physique, la croissance de la taille de leurs communautés et la fidélisation des membres aux sites de cashback, donnant de plus en plus de possibilités d’orienter les achats des membres. Enfin, les sites de cashback devraient s’appuyer de plus en plus sur leur forte image auprès des consommateurs pour rééquilibrer la relation avec les décideurs du
e-commerce, notamment les plus grands.
Cette étude, qui dresse un véritable état des lieux du marché du cashback en France, permet de mettre en lumière les défis de taille qui attendent les acteurs de la profession pour les années à venir et les atouts sur lesquels ils pourront s’appuyer afin de répondre à la perspective de croissance extrêmement importante qui se dessine pour ce marché.
Regarder du côté du marché du cashback à l’étranger, laisse également augurer d’importantes marges de progression pour le marché français. En effet, au Royaume-Uni le marché du cashback représente aujourd’hui 2,5 milliards d’euros tandis qu’aux Etats-Unis, où 60% de la population a recourt aux codes promo et au cashback, le leader du secteur, eBates, a récemment annoncé avoir généré 7 milliards de dollars d’achat sur un an*.
*Conférence IoCT2016 - 13octobre 2016.

L’intégralité de l’étude « Le Cashback en France » est disponible, sur demande :
Pour les marchands et membres de la profession, auprès du SNMP : contact@s-n-m-p.com
Pour la presse, auprès de Marie-Caroline Haddad : haddadmc@agemcy.com, +33682827488

A propos du SNMP www.s-n-m-p.com
Le Syndicat National du Marketing à la Performance a pour vocation de fédérer les acteurs majeurs du marketing direct (cashback, e-mailing, affiliation, etc.) Les missions du SNMP sont la concertation et la représentation du secteur auprès des partenaires et des pouvoirs publics ainsi que l’édiction de règles de best practice sous la forme d’une charte de déontologie que ses membres s’obligent à suivre. Au 4 novembre 2016, le SNMP compte sept adhérents : Mailorama, iGraal, Ebuyclub, Poulpeo, Radins.com, EliraCash et Capital Koala.

A propos de Xerfi www.xerfi.fr
Le groupe Xerfi est en France le leader des études économiques sectorielles. Il présente le plus grand catalogue de travaux sur la France et l’International. Editeur indépendant, il apporte à ses clients par son expertise professionnelle, sa liberté éditoriale, son ouverture intellectuelle, l’accès rapide, fiable, clair, à la connaissance actualisée des évolutions sectorielles, des stratégies des acteurs économiques et de leur environnement.