Conseils indispensables pour l’organisation de funérailles

Contacter Commenter Site Web
L'Association française d'information funéraire - AFIF - aide les familles lors des obsèques. Comment choisir une société de pompes funèbres, les services obligatoires et ceux qui ne le sont pas, le devenir des cendres cinéraires, etc.

Il est important de suivre les recommandations de l’Association française d’information funéraire, organisme indépendant et impartial fondé en 1992.

La législation, l’éthique et l’intérêt des familles ne sont pas pris en compte par un grand nombre de centres de soins, de maisons de retraite et d’entreprises de pompes funèbres. Les proches, incompétents et déstabilisés, sont souvent abusés. La vigilance doit être adoptée bien avant le décès et lors des funérailles.

1) Un corps peut rester sur le lieu du décès jusque la mise en cercueil puis le départ pour le cimetière ou le crématorium.

Si le décès intervient au domicile du défunt, une chambre en maison de retraite étant aussi considérée comme un domicile :
ll n’y a nulle obligation de demander ou d’accepter le transfert onéreux vers un funérarium privé.
Lire avec attention tout document qui vous serait présenté pour signature car celui-ci peut être une autorisation de transport incluant votre acceptation pour le paiement… Lors d’un décès dans un Ehpad qui ne désire pas conserver le corps, cette autorisation doit indiquer « Transfert effectué à la demande du directeur, sans frais pour la famille ». Exiger un double de ce document.

Si le décès a lieu dans un centre de soins (hôpital, clinique) :
il y a une gratuité de l’hébergement pour au minimum les 3 jours qui suivent le décès, qu’il y ait ou non la mise à disposition d’une chambre mortuaire.
Il ne faut donc pas signer une autorisation de transport vers une chambre funéraire privée qui ne comporterait pas l’indication « Transfert effectué à la demande du directeur, sans frais pour la famille ». Un double de ce document doit vous être remis.

2) Ne pas se précipiter dans le choix d’une société de pompes funèbres.

En effet, la loi accorde un délai de 6 jours ouvrables, dimanche et jour férié non compris pour une inhumation ou une crémation. Les prix sont libres et peuvent être très différents d’une société à une autre pour un produit ou un service comparable. La rubrique « Comment sélectionner une société de pompes funèbres, mises en garde » du site “afif.asso.fr” est une aide précieuse.

L’association recommande de poser 3 questions par téléphone à plusieurs sociétés de pompes funèbres (consulter la rubrique « pompes funèbres » des Pages Jaunes du téléphone).
Ces questions sont :
a) Le coût pour les démarches et les honoraires de l’entreprise,
b) Quel est les premier prix pour un cercueil en chêne équipé (si inhumation) ou d’un cercueil pour la crémation avec le capiton, les poignées, la plaque d’identité et les vis inclus,
c) Le coût pour le corbillard et les porteurs ainsi que le nombre de porteurs.
Sans une réponse immédiate et précise du professionnel : raccrocher et éliminer cette société de votre sélection !

3) En plus de la non transparence tarifaire, de très nombreuses entreprises funéraires refusent les explications claires, ne respectent aucune éthique professionnelle et peuvent aussi être condamnées par le Conseil de la concurrence (voir le site internet de l’AFIF).

Pour exemple :
L’injection de produits formolés est une prestation souvent proposée avec insistance bien que celle-ci ne soit pas obligatoire et soit interdite par grand nombre de pays européens. Cette méthode chimique de conservation par l’utilisation de formaldéhyde est une alternative à la très classique utilisation du froid physique (case réfrigérée, glace carbonique, lit ou rampe technique).
Afin de rendre cet acte incompréhensible et sans expliquer que des religions ne l’autorisent pas, celui-ci est souvent désigné par « Thanatopraxie », « Soins de conservation ou d’hygiène », « Acte somatique », « Procédé IFTTM » etc.

L’achat du cercueil représente une dépense importante. Se souvenir que ceux spécialement conçus pour la crémation ont un coût très inférieur à celui des cercueils en bois massif. Tous les matériaux utilisés ainsi que les techniques de fabrication ont fait l’objet d’un agrément gouvernemental.

4) Depuis une quinzaine d’années, il est courant de choisir un contrat d’assurances obsèques.

La loi autorise toute modification si celui-ci a été souscrit après 2004. Les produits et les services peuvent être changés ainsi que l’entreprise de pompes funèbres initialement désignée comme bénéficiaire.

Le site internet www.afif.asso.fr et la permanence téléphonique 01 45 44 90 03 de l’Association française d’information funéraire sont gratuitement mis à la disposition des particuliers et des services sociaux, médicaux et administratifs.

Michel KAWNIK
Président