Le nouveau roman de Michel PHILIPPO : La tentation du pylône

Contacter Commenter Site Web

Nouveau livre d’un écrivain Breton, Michel Philippo

Après “La vie fragmentée ” en 2009, ne manquez pas le nouveau roman de Michel PHILIPPO  “La tentation du pylône”, qui vient de sortir aux Editions EDILIVRE.

Michel PHILIPPO vit et enseigne en Bretagne où se situe en partie l’action de son dernier roman “La tentation du pylône”. Présent sur la scène de la chanson bretonne dans les années 70, il suit désormais des chemins plus secrets, qu’il nous invite à suivre dans ce roman fort et tannique dont le personnage principal, Adrien Mauduit, n’est pas sans rappeler l’auteur.

Tandis que des évènements politiques exceptionnels bousculent les libertés et menacent la démocratie, Adrien Mauduit - écrivain, journaliste engagé, professeur et personnage central du roman, se voit brutalement confronté à la maladie.  Bouleversé et profondément déstabilisé par cette double conjoncture, Adrien choisit de jeter l’éponge et de retourner vers ses lieux d’enfance.

Commence alors une quête solitaire, peuplée des figures et des secrets troubles, surgis du passé.

Note : l’auteur Michel Philippo sera en séance de dédicace au stand Edilivre (stand C41) au salon du livre de Paris, le dimanche 20 mars 2011. Cette dédicace concernera les deux ouvrages publiés à ce jour : “La vie fragmentée” et “La tentation du pylône”.

Participez en postant un commentaire à “Le nouveau roman de Michel PHILIPPO : La tentation du pylône” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. “La Vie Fragmentée” nous avait déjà fourni un avant-goût du talent de son auteur. “La Tentation du Pylône” le confirme pleinement.
    Une histoire passionnante, riche de réflexions sur notre condition humaine, dépeignant à la fois courage et lâcheté, grandeur et bassesse, amour sincère et haine larvée, avec au centre un personnage attachant qui associe le lecteur à son long cheminement à travers une souffrance à la fois physique et morale qui le ronge de l’intérieur, victime en quelque sorte de l’incompréhension d’un entourage avide de “sécurité” acceptant le “tout sécuritaire” et aussi victime de la bêtise humaine qui ne lui laissera découvrir sa paternité que trop tardivement. Histoire relatant enfin, grâce à des lettres retrouvées, les comportements odieux qui ont suivi la libération de 1944 tant de fois racontés à la fin des repas de famille et qui ont longtemps façonnés nos jugements portés sur tel ou tel voisin qui y avait participé, tout ceci dans une atmosphère parfois oppressante qui rappelle que le retour des années noires de la dictature et de la terreur n’est jamais écarté….
    Bref un livre vraiment accrochant à lire sans retard.

  2. Il nous faudrait des pages et des pages pour dire tout le bien que l’on pense de ce nouveau roman, sans la moindre lèche: le vocabulaire est d’une telle richesse qu’il faut avoir parfois près de soi,son dico., les vers sont à l’image de l’orfèvre dans son atelier, l’histoire est bien construite et ne vous lâche pas. On est dans l’espace, on est dans le temps, de quoi combler le passionné d’Histoire-Géo. De surcroît, on suit l’auteur à la trace parce qu’on le retrouve comme on le connaît, tout comme ses paysages costarmoricains. Idée de Maryvonne:MM.les réalisateurs et/ou scénaristes, vous avez là un superbe sujet et le scénario ne demandera pas beaucoup d’efforts.Une occasion à saisir! En attendant, lisez-le. Montez à bord de la 4L. Vous allez faire un beau voyage…