Pourquoi le référencement des PME et TPE baisse aujourd’hui ?

Contacter Commenter Site Web
Nombreuses sont les TPE et PME enregistrant une baisse de leur référencement historique. Nous allons aborder plusieurs points qui vont permettre de comprendre la réalité du SEO actuel et des nouvelles difficultés algorithmiques et concurrentielles.

Les nouvelles menaces sur la stabilité du référencement des entreprises aujourd’hui

Beaucoup de PME et TPE sont aujourd’hui depuis de très nombreuses années sur internet. Elles ont souvent réussi à se positionner et dégager un certain trafic capable d’apporter des clients et des devis. Cependant beaucoup également se sont appuyées sur un travail passé en laissant le tout en roue libre. Peu se rendent compte des changements en cours et ceux qui ont déjà eu lieu dans le domaine ni de l’augmentation radicale de l’agressivité concurrentielle, même dans les secteurs de niche.

Le référencement version 2008 c’est terminé !

Ayant démarré le référencement en 2001, nous avons beaucoup suivi les évolutions dans ce domaine.

En 2008, la plupart des prestataires jouaient même à un très haut niveau à “tricher”, en utilisant des techniques qui sont aujourd’hui complètement blacklistées par les moteurs.

C’est souvent au cours de ces années là que beaucoup de référencement de TPE / PME s’est fait. Après la vague de création des sites du début des années 2000 c’était le grand moteur du digital.

Mais il faut savoir qu’aujourd’hui la plupart des techniques agressives de cette époque sont inutilisables et celles qui étaient correctes ont perdues de leur flamboyance au fur et à mesure des années.

Le référencement a demandé toujours plus d’expertise et de connaissance dans un domaine restant flou puisque l’algorithme de Google et de bien d’autres moteurs reste un secret.

Beaucoup de SEO s’étant formés à cette époque se sont effrités avec le temps. Et il n’est pas rare qu’en faisant des veilles, on se rende compte que celui-ci ne tien plus à pas grand chose en 2018.

On est dans une dynamique permanente. C’est le nouveau leitmotiv des moteurs pour mettre en avant des prestataires et des contenus de qualité.

Les changements permanents des algorithmes des moteurs

Le changement des algorithmes des moteurs, enfin surtout Google pour être honnête, ne cesse de se qualifier.

Se qualifier et s’adapter aussi aux nouveaux usages. Aujourd’hui à l’heure où nous parlons, Google passe l’indexation des sites en version “mobile first”. C’est à dire que c’est la version mobile qui va déterminer le référencement et non plus la version consultable sur un ordinateur comme pendant presque 18 ans…

On compte aussi un grand nombre d’ajouts permettant de déterminer en plus de l’ancienne hiérarchie html du contenu :

  • Sa sémantique et syntaxe de façon de plus en plus fine
  • Des éléments permettant au moteur de comprendre précisément de quoi il s’agit (rich snippet et Json)
  • Sa structure hiérarchie au sein du site (cocon sémantique)
  • Le rapport à d’autres contenus

A ceci se rajoute les nouveaux usages qui comptent comme :

  • L’apport des réseaux sociaux
  • L’apport de service comme Youtube (deuxième moteur après Google)
  • La diversité des médias proposés (vidéo en forte hausse)

On rajouter à cela la géolocalisation physique (MyBusiness envoi un code de vérification par courrier) et tout un tas de paramètre, et on se retrouve avec un référencement qui ne ressemble plus en rien à ce que beaucoup de PME et TPE ont connues lors de précédentes prestations.

Agressivité de la concurrence dû à la crise économique

C’est ce qui va expliquer la baisse soudaine, parfois brutale, de positionnement. Avec l’arrivée de “petits nouveaux” du secteur en pôle position sur des mots clés à forte valeur commerciale.

On arrive à la partie importante. L’impact de la crise économique à généré des comportements et une activité dense en SEO et SEA qui va perturber les entreprises assises sur leurs acquis.

L’augmentation d’une part du nombre de prestataires avec l’augmentation des indépendants et autoentrepreneurs. En multipliant les sites, on multiplie également la concurrence, c’est un des grands danger qui pèse sur le référencement.

La disponibilité de l’information sur le référencement et l’accès à des prestataires peu chers sont une autre conséquence de la crise. Elle permet à des petites entreprises de s’attaquer à se domaine d’autant plus efficacement si elles ont du temps à y consacrer…

Autre point moins connu. Les anciens sites surlesquels étaient référencées les entreprises précédemment ont de plus en plus ces problèmes :

  • Fermeture des sites personnels devenus trop chers (prix hébergeurs)
  • *

  • Entreprises et sites fermées pour cause économique
  • Rachat des domaines sur lesquels il y avait des liens pour les faire pointer sur des sites douteux
  • Spam et copie des vieux sites mal protégés pénalisant le référencement
  • Investissement dans des prestations de référencement des concurrents de plus en plus petits

Nous avons lors d’audits concurrentiels vu que presque tous les sites étudiés avaient au minimum quelques liens venant de sites ayant repris ou volé leur contenu dans des pays et des sites quasi innaccessibles.

Face à cela on voit que la sécurité du site joue également pour son référencement devant cette recrudescence de sites référents ayant pour seul but de prendre le contenu des autres et le monétiser quitte à pénaliser le site victime dans son seo.

Les vrais besoins d’un référencement actuel

Comme on le voit le référencement actuel va s’appuyer sur de nouveaux besoins. C’est pourquoi faire un audit seo et stratégique en terme de concurrence est primordial.

La rentabilité

Fini de chercher à être premier sur des mots clés vides ou en perte de croissance. Car nombreux sont les demandes qui ont changées avec le temps et avec l’habitude d’internet. Google Trend permet de voir comment des mots clés sont devenus désuets pendants que d’autres sont en évolution récente.

La demande porte sur un trafic qualifié générateur de business plus que de volume.

Pérennité

Avoir un site capable de s’inscrire dans le temps va passer par des méthodes qui fonctionnent durablement. Parmi celle-ci certes, il y a la qualité mais il y aussi un certain volume. Nombreux sont les sites de grosses entreprises, forums et autres gros annuaires se positionnant sur des requêtes par segmentation. Un site même avec une forte valeur de crédibilité aura du mal sans avoir suffisamment de poids face à eux.

Mobile

Les versions mobiles étant maintenant privilégiées pour l’indexation, le poids, la qualité du site en version mobile et un positionnement haut sur la première page va être privilégié.

Local

Rester local ou asseoir sa clientèle historique reste un point important notamment avec la géolocalisation des entreprises et le spam à la géolocalisation.

Sécurité

La sécurité du site quant à des attaques de récupération de données, des attaques de negative seo (liens de mauvaises qualités diminuant le référencement). Le fait de bloquer les moteurs et le trafic venant de pays à risque est sorti du domaine de la sécurité pour intervenir directement dans le SEO.

Stratégie concurrentielle

Déterminer dans la nouvelle réalité de la concurrence en ligne, une stratégie réaliste et durable est un des moteurs du maketing en ligne. Car le but est de générer de l’activité pas des chiffres statistiques. C’est là où on rentre dans la partie conversion-vente (Conversion Rate Optimization)

Contenu

Comment créer un contenu durable et qualitatif qui va permettre de donner de la crédibilité aux moteurs et aux prospects qui viendront sur le site. Comment le diffuser dans les réseaux sans que cela soit chronophage ?

E-reputation

Comment ne pas être victime d’attaque d’e-reputation de concurrents parfois avec de faux avis négatifs ? Comment conserver l’image que l’on souhaite dans le résultat de recherche sur le nom de l’entreprise ? Cela reste au delà de l’e-reputation, encore un problème de référencement naturel seo

Voilà autant de nouveaux usages et de nouvelles tendances qui font qu’un référencement ancien peu faire perdre de très bons positionnement malgré l’ancienneté du site dans le domaine. Les anciennes stratégies peuvent aussi ne plus correspondre aux attentes actuelles et rendre nul les interactions avec les prospects.

Faire appel à un consultant SEO qualifié et ayant des compétences forte en conversion-vente va permettre de déterminer un cap à suivre plus qu’une checkliste interminable de “choses à faire” généré par des outils automatiques du domaine est à la clé de la réussite aujourd’hui.

NantesWEB.bzh s’inscrit dans cette dynamique en ayant en Loire-Atlantique une des plus anciennes expérience dans ce domaine.