Rendez-vous avec Faust au violon le 21 mars

Contacter Commenter Site Web Page Web
Léo Marillier au violon accompagné au piano par Alexandre Lory explorent Faust, l’un des mythes les plus importants de la musique dans le cadre des Concerts Jeunes Talents de l'Hôtel de Soubise à Paris le 21 mars 2015.

Léo Marillier @philippe matsas

Faust sous l’archet de Léo Marillier

Source d’inspiration fervente,  Faust, mythe indétrônable et toujours fascinant. Le jeune espoir du violon, Léo Marillier, accompagné par Alexandre Lory offre une arche musicale contrastée entre des compositeurs qui, à différents titres, ont honoré la mémoire de ce savant allemand ayant vendu son âme au diable afin de retrouver la jeunesse.

Schumann, Alkan, Chausson, Wieniawski, et une création de Maurizio Pisati

Magnum opus de son œuvre, summum du romantisme exacerbé de Schumann, la Sonate n°2 en ré mineur op. 121 est contemporaine des Scènes de Faust, avec lesquelles la Sonate partage des similarités harmoniques et de langage. L’opposition entre ciel et enfer est ensuite exprimée dans le diptyque Alkan/Chausson, sous un regard romantique épuré. La Fantaisie brillante op. 20 de Wieniawski quant à elle nous replace dans la tradition des grandes fantaisies d’opéra et nous conte l’histoire de Faust avec ferveur…

Tradition des récitals “Jeunes Talents”, nous retrouverons une œuvre contemporaine. Pour l’occasion, nous aurons le privilège de partager la création : Fryderyk e Faust, où le compositeur italien Pisati « cerne » deux aspects culturels du mythe faustien, faisant dialoguer l’incontournable adaptation de Goethe avec des versions plus « méditerranéennes », l’une incarnée par Chopin, l’autre écrite par Gide.

Récital et aussi leçon de musique

Déterminé à transmettre au mieux son amour de la musique, Léo Marillier introduit les œuvres interprétées par des commentaires qui installent une aire de réflexion, optimisant l’écoute. Déjà en novembre 2014 à Paris et à plusieurs reprises aux Etats-Unis il a séduit son auditoire par cette façon très personnelle d’aller au-devant de lui. Sa passion communicative et son sens inné de la pédagogie en font un interprète tout à fait unique parmi ceux de sa génération.

Samedi 21 mars à 18 heures

L’Hôtel de Soubise se situe au 60 rue des Francs Bourgeois dans le troisième arrondissement de Paris, près de l’Hôtel de Ville.

Tarif de 11 à 13 € avec des réductions prévues pour les moins de 26 ans, les étudiants, les seniors, les demandeurs d’emploi. Les enfants ne paient pas et les élèves de conservatoire seulement 4 €. Réservez rapidement, les concerts Jeunes Talents sont de plus en plus fréquentés.

A propos du jeune violoniste

Sorti premier nommé du CNSMDP en 2013 et actuellement en perfectionnement à Boston, Léo Marillier à seulement 19 ans offre un parcours tout à fait exemplaire. Premier concours international à 12 ans, il joue comme soliste avec orchestre dès l’âge de 13 ans en Lituanie, Allemagne, Danemark, France, prenant part également à de prestigieux Festivals pour ne citer qu’eux, le Festival de Menton et le Festival des Arcs. Première publication à 16 ans, premier disque à 17…

    Réservation  : http://www.jeunes-talents.org/saison/concert/627/faust_entre_ciel_et_enfer