Le recrutement en ESN

Contacter Commenter Site Web Page Web

Un secteur qui embauche

Les Entreprises de Services du Numérique (anciennement SSII) sont peu touchées par la crise et recrutent massivement chaque année. Les profils des candidats recherchés sont très variés et évoluent constamment en fonction des besoins des clients. Ils doivent dans tous les cas être capables de s’adapter à d’autres domaines d’activité au cours du temps. Une Entreprises de Services du Numérique comme recrute généralement pour répondre à un besoin d’un client, celle-ci ne pouvant pas se permettre de conserver un ingénieur inactif. Lors d’un appel d’offre, l’ESN bénéficie de toute liberté lors d’une réalisation au forfait (embauche avant et pendant le projet si nécessaire). On assiste cependant à une évolution des demandes du client qui souhaite obtenir la liste de l’équipe de réalisation dès la réponse à l’appel d’offre.

La recherche d’un candidat

Afin de profiter d’un large vivier de candidats, l’ESN scrute tous azimuts. Il faut dire que le candidat idéal doit généralement pouvoir être trouvé très rapidement. Les responsables du recrutement déposent ainsi des annonces à Pôle Emploi, à l’APEC ou dans les revues d’informatique par exemple. Deux profils distincts se dégagent : les jeunes diplômés et les ingénieurs expérimentés.

Les jeunes diplômés

Les jeunes diplômés sont aujourd’hui la principale ressource des ESN telle que Nexian Consulting. En début de carrière, ils sont plus réceptifs aux besoins de l’entreprise. La rémunération est relative à l’expérience du candidat mais ceci est compensé par d’autres avantages (actions de la société par exemple). Pour ces diplômés, des missions courtes sont des moyens de se former à une variété de compétences et d’environnements.

Les ingénieurs spécialisés

Des profils informatiques plus expérimentés sont bien évidemment toujours recherchés au sein des Entreprises de Services du Numérique. Un ingénieur de ce type est recruté en fonction de sa spécialisation ou du domaine d’activité dans lequel il a travaillé. Son salaire plus élevé laissant moins de marge de manœuvre à l’entreprise, il est la plupart du temps embauchés uniquement pour répondre à un besoin d’un client. L’anticipation est en effet rare et risquée d’un point de vue financier.
Un atout : la double compétence
Contrairement aux idées reçues, les informaticiens ne sont pas les seuls profils recherchés par les ESN. Les scientifiques non spécialistes (physiciens ou mathématiciens) sont très demandés du fait de leur capacité à évoluer dans des secteurs de pointe (nucléaire, aéronautique). Des formations informatiques accélérées leur sont prévues par la société le cas échéant.