Étude Internet et Recrutement 2014

Contacter Commenter Site Web Page Web
Fort du succès de sa précédente étude, OpenSourcing a décidé de poursuivre sur sa lancée en étoffant davantage son étude sur l’utilisation d’Internet par les recruteurs et les candidats.

Selon l’Insee, le taux de chômage en France au 3ème trimestre 2013 atteignait 10,5%.

D’après notre enquête, 96% des candidats interrogés souhaitent changer d’emploi tandis que 94% des recruteurs interrogés prévoient de recruter en 2014. Un constat à la fois impressionnant et déroutant, qui nous a amené à analyser et comparer les habitudes de 2230 candidats et 113 recruteurs de toute la France, interrogés entre le 9 et le 30 septembre 2013.

Les entreprises semblent moins frileuses et se disent ouvertes au recrutement.

Le nombre de personnes interrogées sans emploi a augmenté de 17% entre 2012 et 2013, pour atteindre un taux de 62%. Malgré ce constat alarmant, de bonnes nouvelles se dessinent. En effet les entreprise semblent moins frileuses qu’en 2012 : 46% se disent ouvertes au recrutement, soit 13% de plus par rapport à 2012.

Mais la lutte contre le chômage est loin d’être gagnée, au regard des 3 raisons principales qui semblent expliquer un marché de l’emploi figé :

- 33% des candidats interrogés ne souhaitent pas changer de région
- 32% ne remettent pas en question leur formation
- 23% ne sont pas prêts à accepter un salaire plus bas

Candidats et recruteurs : un cache-cache qui n’en finit pas sur les sites emploi.

Un coup d’œil au classement des sites emploi préférés des candidats et des recruteurs ci-dessous nous montre que parfois ils se cherchent sans se trouver. Un classement des sites emploi préférés des candidats en fonction de leur catégorie socioprofessionnelle, disponible dans l’étude, montre de manière encore plus criante cet écart entre candidats et recruteurs.

Pourtant le moins que l’on puisse dire est que candidats et recruteurs sont très actifs sur les sites emploi, et encore plus qu’en 2012 comme le montre par exemple l’utilisation des CVthèques. 76% des candidats y déposent des CV (+5% par rapport à 2012), lorsque 72% des recruteurs en consultent (+6%).

Concernant les offres d’emploi, 88% des recruteurs déposent des annonces et 83% des candidats les consultent et y répondent. La différence entre eux se fait réellement par rapport à leur fréquence d’utilisation : 64% des candidats consultent quotidiennement les sites emploi, contre seulement 39% pour les recruteurs.

Les réseaux sociaux très plébiscités, mais des résultats qui tardent à arriver.

52% des candidats déclarent utiliser les réseaux sociaux dans leur recherche d’emploi, et 67% des recruteurs les utilisent pour leur recrutement. Et le reste ? Pour les candidats, la raison majeure de ne pas les utiliser est simple : environ 50% pensent que les recruteurs n’y sont pas, alors que seulement 19% des recruteurs pensent la même chose des candidats. La seconde raison qui arrive en tête chez les candidats est assez surprenante : 1 sur 5 ne savent tout simplement pas que les réseaux sociaux peuvent être utilisés comme outil de recherche d’emploi ! Chez les recruteurs, le manque de temps est la première raison donnée par 1 personne sur 4.

Cependant les résultats tardent à arriver. 82% des candidats interrogés ont répondu qu’ils n’avaient jamais trouvés d’emploi malgré leur présence sur les réseaux sociaux. Le constat est cependant moins lourd chez les recruteurs : seul 38% n’y ont jamais trouvé de candidats.

Le duel au sommet : LinkedIn vs Viadeo

Cocorico ! La France nous montre une fois de plus qu’elle se distingue du paysage international. Là où dans de nombreux pays LinkedIn devance Viadeo, ce n’est absolument pas le cas chez nous. Ce sont 56% des candidats qui ont désignés Viadeo comme réseau social professionnel préféré (contre 40% pour LinkedIn), et 42% des recruteurs qui ont fait le même choix (41% pour LinkedIn).

Viadeo attire en majorité un public de non cadre et de cadre middle management tandis que LinkedIn tire son épingle du jeu en attirant sur son réseau la part la plus importante des cadres supérieurs et des dirigeants. Lorsque l’on réduit l’échelle aux entreprises elles-mêmes, l’enquête nous révèle que LinkedIn séduit plus les Grands Groupes et les TPE, tandis que Viadeo est très présent chez les PME.