Le polystyrène expansé en isolation extérieure

Contacter Commenter Site Web Page Web

Le polystyrène est l’isolant qui représente près de 90% des façades isolées par l’extérieur. Plus simple, moins coûteux, et plus connu des particuliers, c’est en partie ce qui explique sa place dans ce secteur.

Ses avantages :
Il est très facile de poser un polystyrène expansé qu’il soit blanc ou graphité. Principalement préconisé en calé-chevillé, sa découpe et son ponçage rendent sa pose très aisée et aussi très rapide. Ce qui a pour conséquence d’en faire un des moins chers fourni/posé, surtout grâce à son coût d’achat aux alentours de 15 à 20 euros / m² pour les épaisseurs correspondantes au crédit d’impôt.

Ses inconvénients :
Le graphité peut poser parfois problème à cause de son manque de résistance aux UV. Tant que la première couche de sous enduit n’est pas appliquée, il faut protéger l’isolant par une bâche anti UV. Une étape contraignante et couteuse pour les entreprises d’isolation extérieure. Après, une fois l’entoilage effectué, il n’y a bien sûr plus aucun risque concernant les UV et l’exposition au soleil.

Ses alternatives :
Pour diverses raisons, dont certaines écologiques, d’autres isolants peuvent être privilégiées. Il y a parmi les plus connus, la laine de roche, la laine de bois, ou encore le nouvel isolant de Saint Gobain, l’Ultra 22. Ils vont parfois apporter d’autres avantages comme une isolation phonique ou une épaisseur plus faible, mais ne s’adapteront pas à chaque projet.

Le choix de l’isolant :
Vu la diversité de chaque projet, il faut pouvoir définir selon beaucoup de critères le type d’isolant. Les caractéristiques de chaque isolant doivent donc être connues par le technicien pour choisir celui qui correspond au budget, et aux besoins.
Un polystyrène expansé sera préconisé pour une maison en briques ou en parpaings, mais sera déconseillé pour une maison en pierre.