Anticipons les AVC ( Accidents vasculaires cérébraux)

Contacter Commenter Site Web Page Web
Chaque année: 130.000 personnes sont victimes d’un AVC en France et 1/3 en meurent; les autres gardent des séquelles plus ou moins invalidantes. En 2015, comment les anticiper ?

Anticiper les AVC sera bientôt possible !

Des chercheurs marseillais dirigés par Florence Sabatier pourraient faire franchir « un pas de géant » à la prévention des AVC ischémiques. L’ AVC ischémique est l’obstruction ou la rupture d’un vaisseau transportant le sang dans le cerveau.

Chaque année, 130.000 personnes sont victimes d’un AVC en France et 1/3 en meurent; les autres gardent des séquelles plus ou moins invalidantes.
Les médecins connaissent les facteurs de risque qui sont l’hypertension artérielle, tabagisme, abus d’alcool, hypercholestérolémie, les contraceptifs.
Des campagnes sont également faites pour que les patients soient sensibilisés aux premiers symptômes (paralysie d’un membre, trouble de la vision, du langage, de l’équilibre) et qu’ils appellent le plus rapidement possible les secours.

Actuellement, lorsqu’une sténose importante est découverte par un examen des carotides, le patient est opéré préventivement.
Mais cette stratégie est remise en cause pour deux raisons précise le communiqué de l’Inserm: « la première tient aux progrès thérapeutiques qui permettent de stabiliser les plaques ( notamment grâce aux statines ).
La seconde est liée au fait que certaines plaques analysées à posteriori s’avéreraient stables et ne risquaient pas de se détacher ».L’équipe de chercheurs marseillais a donc mis en évidence dans le sang de certains malades la présence de particules spécifiques qui semblent provenir des neutrophiles, macrophages et lymphocytes (LMP = leukocyte derived microparticules);

Plus le taux de LMP serait haut plus la plaque serait instable. Ces LMP pourraient être utiles aussi pour prédire les avènements cardiovasculaires.

En conclusion comme le souligne Florence Sabatier » il nous faut améliorer la valeur prédictive des résultats et s’assurer que le taux de LMP est corrélé à l’instabilité de la plaque dans le temps, quelque soit le degré de sténose et l’ancienneté de celle-ci. Il ne s’agit pas de passer à côté d’une plaque instable ».
Des études complémentaires sont nécessaires mais elles sont complexes car elles nécessitent des techniques élaborées.

Nous contacter :

  • Pharmacie Defrance,
  • Mail :Phcie.laplace@laposte.net
  • Website : http://www.parapharmacie-defrance.fr/
  • Tel : 01 43 28 25 61
Anticipons AVC ( Accidents vasculaires cérébraux)