Aziza Taj décortique l’immobilier belge

Contacter Commenter Site Web

Aziza Taj est, à l’instar de ses amis étudiants, l’auteure d’un travail de fin d’étude (TFE). Le sien s’intitule « Investir dans la brique belge ».

C’est sur ce thème, loin d’être évident, que nous avons porté notre attention. Si le sujet fut souvent étudié, il convient d’admettre les difficultés qui l’entourent.

Ainsi, le marché belge qu’a choisi d’analyser Aziza Taj est loin d’être le même que le marché français par exemple. Les législations pour commencer, ne sont pas systématiquement les mêmes. Tout comme les habitants. L’environnement dans lequel nous vivons joue énormément en faveur de nos comportements. C’est ce à quoi Bourdieu référerait en parlant des habitus : un ensemble de manières d’être, de faire et de penser que nous avons acquis à force de vivre et grandir dans un environnement particulier. Ici, l’environnement particulier, Aziza Taj le note, c’est la Belgique. Et les Belges eux, ont une brique dans la poche.

Les Belges sont habitués à la propriété.

Une vaste majorité préfère acheter plutôt que louer. Et une vaste majorité… a effectivement déjà acheté. Aziza Taj va donc, tout au long de ce TFE, se pencher sur les facteurs qui nous poussent à agir de la sorte et, plus particulièrement encore, sur les risques et dangers à se livrer trop rapidement à un achat immobilier irréfléchi.

Un travail d’Aziza Taj à découvrir au plus vite.