Céline Schmink : Un concert bluesy au cœur de la Champagne !

Contacter Commenter
En tournée de promotion de son nouvel album Paris-Memphis, Céline Schmink était de retour en Champagne, ce week end, le temps un concert intimiste aux notes vraiment blues. Impressions.

Des concerts intimistes qui attirent…
Après une collaboration d’un an avec les musiciens du Studio PROS de Los Angeles et le lancement de son album « Paris-Memphis » au légendaire Polly Maggoo, Céline Schmink a fêté la Musique en Champagne, le temps d’un concert privé sacrement bluesy… Une pause « at home » avant de repartir pour effectuer la promotion de son opus en Allemagne, en Belgique puis en Angleterre. Un moment intimiste apprécié des chanceux qui avaient réservé leur place à l’avance. Depuis que la chanteuse collabore avec des pointures (Ingénieur du son « Grammy awardisé » aux USA, musiciens du Studio PROS travaillant avec des noms comme Springsteen ou Spektor), elle attise la curiosité. Elle a son public, principalement composé de nostalgiques du rock des sixties et de jeunes : à chaque concert enfants et ados brandissent les photos à dédicacer. « Cela m’étonne toujours que des enfants soient sensibles aux notes rétros de ma musique, à ce côté folk vintage des sixties. Force est de constater qu’ils adorent l’album. Je le constate par ici, ils connaissent déjà les paroles de mes chansons en français. C’est gratifiant de voir des enfants qui s’intéressent au rétro rock et au non-commercial !» explique Céline Schmink.

Moments bluesy aux variations country, les concerts intimistes de Céline Schmink rassemblent donc. La chanteuse qui aime voyager, aime tout autant se retrouver chez elle pour des sets privés en voix-guitare ou voix-autoharp. Elle compose actuellement des titres pour l’autoharp, son instrument fêtiche, cher au bluegrass. Hier soir, des admirateurs de la région qui connaissent par cœur ses chansons étaient au rendez-vous. « Je regarde souvent ses clips. C’est bien ce qu’elle fait, ça change et ça bouge ! » explique un spectateur qui vit non loin du « Via Veneto » où Céline Schmink aime se produire « comme à la maison » . « J’avais aimé son premier disque mais là je suis totalement séduit par ses nouvelles chansons et ce côté très blues » ajoute-t-il. Une spectatrice venue de Paris évoque, quant à elle, la « qualité des textes » de la chanteuse.


Les titres de l’album repris trois fois !

Arrivée vers 18h30 pour rencontrer une petite partie de son public et signer quelques photos, la chanteuse ne repartira que très tard, vers 2h00 du matin, bien après la fin du set. « Il n’y a vraiment que lorsque je chante dans mon village que je me permets de faire durer autant la soirée. Quand j’enchaine les dates, les sessions de studio et le travail de promotion de mes disques, c’est impossible. Mais nous avons fêté la musique dignement ce soir ! » plaisante la chanteuse qui a repris non moins de trois fois les titres de son album Paris-Memphis. Débutant par la chanson « Trop ! » une longue chanson très feutrée aux notes blues, elle a enchainé sur « Graceland » (qui évoque deux adolescents « hobos » perdus dans la nature et qui visent Memphis, ville du King Elvis Presley) puis Miss Molly, Isadora Duncan, Your breath et d’autres titres moins connus comme « Le chemin » ou « Boy ! ». La chanteuse explique : « La chanson qui rencontre le plus de succès est toujours Miss Molly ! Les gens la connaissent, le clip a été tourné ici ! Nous avions transposée la célèbre Route 66 ici en Champagne après la moisson et les gens adorent le côté très théâtral de l’interprétation. La chanson Under a blue moon que j’ai composé pour un ami disparu a du succès aussi. Elle est diffusée en Angleterre, aux USA et en Australie sur les ondes et a ouvert le Tom Lambert’s Independent Music Show, une émission qui est très écoutée sur un réseau de radios comptabilisant 1,8 millions d’auditeurs mensuels. Les chansons commerciales montées de toutes pièces ont eu leur temps. Avec la crise, les gens reviennent à ce qui leur rappelle leurs jours heureux, leur jeunesse, les vacances qu’on pouvait encore se payer… On se raccroche à l’époque dorée et à la musique qui va avec » précise la chanteuse.

“Artiste vedette” pour le Tom Lambert’s Show récemment
Céline Schmink qui a été sélectionnée comme « Artiste vedette » de l’émission citée, il y a quelques semaines, projette d’écrire de nouvelles chansons en anglais. « C’est incontournable, j’aime la langue de Rimbaud mais c’est l’expression artistique prédomine chez moi sur la langue. Il y a des choses que j’ai envie de dire en français et d’autres en anglais. L’anglais me permet de propulser mes singles dans le monde entier cependant. L’accueil est incroyable en Irlande par exemple. Il y a une chaleur envers l’artiste qu’on ne retrouve pas toujours en France » explique-t-elle. Et la chaleur il y en avait hier soir au Via Veneto de Montmirail, lieu devenu cosy au fil du temps, où s’exposent de plus en plus d’artistes de la région qu’il s’agisse de chanteurs, de peintres ou de sculpteurs…

Les journalistes et bloggers souhaitant recevoir l’album “Paris-Memphis” pour une chronique peuvent contacter Mrs Carter ci-dessous.