Céline Schmink lance son opus live, « Lil’wild ones »

Contacter Commenter Page Web
Cela faisait plusieurs mois qu'elle l'annonçait à la radio. Céline Schmink avait à coeur d'enregistrer une session acoustique "live" en voix et autoharp et de parler d'amour, d'automne et du Colorado d'une façon « roots ». C'est chose faite !

Des vagabonds sexy
C’est lors d’un voyage aux USA que Céline Schmink tombe sous le charme de Slab city et de Salvation mountain. De passage, elle discute avec de nombreux voyageurs, des américains pour la plupart mais aussi des étrangers. Ce passage dans le Colorado la hantera pendant de longues années. C’est alors qu’elle écrira et composera les 7 titres figurant à la tracklist de « Lil’wild ones », puisant leur inspiration dans la personnalité originale des travellers rencontrés sur place. « Sexy hobo » (Vagabond sexy) a été écrite pour un homme que j’ai connu là-bas et qui affichait une classe inimitable bien qu’il vive sur la route. L’homme, fan de Janis Joplin et de Kerouac, m’a marqué » se souvient la chanteuse qui ajoute « Désormais cet inconnu a sa propre chanson. D’autres avec ». Céline Schmink et les USA, c’est avant tout une histoire d’amour qui dure depuis 24 ans. Lors de ses différentes collaborations, l’artiste a régulièrement fait appel au pays de la liberté en matière de musique et de production. L’an passé, ses chansons « Your breath » et « Compulsive ways » avaient fait le tour des états grâce à un vaste réseau de radios indies et de web stations. L’accent français de la chanteuse écrivant et interprétant dans la langue de Shakespeare, y avait été plébiscité. « Aux USA on trouve mon accent français séduisant ! Moi qui essaye de m’en débarrasser, on me conseille justement de le conserver le plus longtemps possible ! » plaisante-t-elle.

Juste une voix et une autoharp

« J’ai toujours imaginé quelque chose qui sonne brut, roots et mélancolique » continue-t-elle. Et, une fois de plus, Céline Schmink nous surprend avec un album aussi atypique que son fameux « Paris-Memphis ». « Lil’wild ones » parle d’amours évaporés au-dessus des collines du Colorado, de jeunes filles se languissant sous des lilas sauvages, de femmes se fondant comme des fées à des paysages d’automne et de sirènes amoureuses de chanteurs virtuoses. Pour produire « Lil’wild ones », Céline Schmink a improvisé une session feutrée. Seule sa voix et son autoharp résonnent sur une bande peu traitée. Les chansons ont été enregistrées à l’ancienne, en live.

7 titres folk inédits
Comme précisé, la chanson « Sexy hobo » évoque un marginal auquel aucun cœur ne résiste. La plage 2, à savoir « The ballad of Henry Dean », une longue chanson très émotionnelle revoit le mythe du poète maudit, à l’américaine. La chanson « Mississippi siren » plaide la cause d’une sirène amoureuse qui a noyé, par mégarde, l’élu de son cœur… Un interlude intitulé « Jeff », en français, court et dynamique célèbre le chant, la jeunesse et l’amour, scindant l’album en deux parties. Il est suivi d’une chanson sur laquelle l’autoharp sonne beaucoup plus « gaélique » : « Lovelorn », une ode à l’automne. « Actias Luna » est le nom d’un papillon qui vit en Amérique du Nord mais aussi celui de la plage 6 de l’album. La chanson, en français, est une métaphore filée dans laquelle le cœur humain est comparé à un papillon de nuit qui nait puis s’éteint. Enfin « Betty Midnight », une chanson beaucoup plus rock et décalée, dépeint une américaine moyenne rêvant de quitter son train-train quotidien. Au final, nous voici presque de retour dans les sixty’s ! « Lil’wild ones » est un écrin sauvage recelant de comptines pour adultes aux accords simples sonnant « populaires» mais très efficaces. Ses paroles trouvent leurs racines dans des thèmes chers à la musique folk : la nature, la terre, l’amour, les saisons… Côté voix, pas d’artifices ! Cette session improvisée fait la part belle, comme souvent avec Céline Schmink, à l’expressivité et la sincérité de l’instant. Chez elle, rien n’a à voir avec la technique mais bien avec l’émotion et l’émergence de la créativité naturelle. La sortie digitale de « Lil’wild ones » est prévue pour le 14 février prochain. Un teaser est d’ores et déjà en ligne sur la chaine Youtube officielle de Céline Schmink.

Les journalistes et bloggers souhaitant réaliser un article sur Lil’wild ones doivent peuvent Mrs Barbara Carter.