Céline Schmink et “Paris-Memphis” au Pays du Soleil levant !

Contacter Commenter Site Web

Auteur-compositeur et interprète autoproduite, Céline Schmink se fait connaitre il y a trois ans sur la toile avec un premier disque pressé qui attirera l’attention d’une marque de mode australienne puis sera lancé à Paris, Perth, Charlotte et Athènes.

Depuis beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Céline s’est tournée vers un célèbre studio californien pour produire les titres de «Paris-Memphis », un album singulier traité sous forme de road trip qui évoque le bitume et les grands espaces.

De la folk minimaliste
Deux singles sortiront par la suite (On Larrabee et Low blue flame) ainsi qu’un album live en voix et autoharp seulement de sept titres folk, Lil’wild ones. De l’électro-pop symphonique de ses débuts, Céline n’a rien conservé, jugeant que le style n’était pas vraiment le sien. Paris-Memphis, album qui générera une centaine de chroniques en France (radios, télé, blogs, magazines), Irlande (show radios) et aux USA (webradios) est considéré comme le tournant «pop-folk » et bluesy de la chanteuse. Avec ses dernières compositions (« Sexy hobo », « The ballad of Henry Dean » etc.), un accent « frenchy » qui s’estompe lentement et des titres en simple voix-autoharp, on peut désormais qualifier le style de la chanteuse de « folk minimaliste ».

Une artiste qui trace tranquillement sa route
Si Céline Schmink semble, en dehors des concerts, « bouder » la France, c’est parce que l’accueil qui lui est réservé à l’étranger est tout à fait surprenant. Que ce soit en Irlande, aux USA ou en Australie, c’est l’aspect artistique et émotionnel de ses créations qui séduisent quand, en France, « on veut plutôt du tout marketé sans âme » explique la chanteuse. Céline Schmink, qui continue tranquillement son « Paris-Memphis Cosy Tour » en Europe et sera présente en tête d’affiche d’un festival du 51 cet été, travaille déjà sur un nouvel opus : « Il comptera 6 titres dont un en français. Il sera composé de titres live en voix-autoharp captés aux quatre coins d’Europe cet été, à des endroits mythiques » explique-t-elle.

Un site en japonais pour la chanteuse française !
En attendant Céline Schmink débarque au Japon où un site en japonais retraçant son parcours artistique et proposant la plupart de ses chansons en écoute est disponible. La chanteuse vise une première tournée au Pays du soleil levant l’an prochain. « C’est une première étape pour Céline » explique Barbara, sa coach. « Céline y est présente sur la toile, une véritable campagne de promotion de Paris-Memphis va bientôt intervenir, en même temps que la vente de ses chansons là-bas » explique-t-elle. « C’est une prolongation de notre travail de diffusion assez logique, explique Céline, puisque nul ne semble prophète en son pays ! J’ai vraiment été touchée par la diffusion de mes chansons aux States sur un réseau de 200 radios indies et le Japon étant le plus grand consommateur de musique au monde, c’était normal d’y être également présente. De plus j’adore la culture japonaise, j’ai écrit une méthode d’expression gestuelle inspirée du butoh, je pratique le butoh depuis des années. Mais qu’on ne s’y trompe pas, je reste une compositrice et une parolière qui vit de son art par passion. Je ne suis pas en quête de notoriété partout et à tout va. J’ai bien suffisamment de projets et de pain sur la planche comme cela et comme je suis autoproduite, je suis libre de faire tout ce qui plait, d’expérimenter tout ce qui me semble intéressant! La vraie réussite pour un artiste c’est de pouvoir conserver sa liberté en intégralité, selon moi ! »
Une bien jolie épopée, quoiqu’il en soit, pour une chanteuse autoproduite qui ira plus loin encore! Et une aventure à suivre !