Instrument PME ou Eurostars… un choix cornélien ?

Contacter Commenter Site Web Page Web

Le nouveau programme H2020 marque une nette rupture avec les programme précédents et offre désormais plus de possibilités de financement aux PME innovantes au travers des programmes européens « Instrument PME », et du programme Eurostars. Mais quel programme choisir ?
L’engouement suscité par l’« Instrument PME » a quelque peu fait oublier l’existence du programme Eurostars, qui demeure un programme très intéressant qui peut être utilisé après un instrument PME.
Il faut toutefois garder à l’esprit qu’une subvention n’est pas un objectif en soi mais n’est destiné qu’à accompagner financièrement un développement société. En fonction de la stratégie entreprise, un choix s’impose.

Le programme INSTRUMENT PME : des subventions élevées avec un très faible taux de réussite !

Dès son lancement début 2014, l’instrument PME est devenu très populaire et connait depuis une croissance constante. En décembre 2014, le nombre de candidatures a frôlé les 3000 dossiers ce qui représente une augmentation de 18% par rapport à la campagne de septembre.
Ce succès s’explique par la plus grande flexibilité de l’instrument par rapport aux autres programmes de l’Union européenne: une PME peut candidater seule sans l’obligation d’aller chercher des partenaires dans d’autres pays européens pour un montant important et avec des subventions couvrant 70 à 100% des dépenses. Juste génial comme formule.
De fait l’instrument PME s’assimile à une levée de fonds du secteur privée avec la nécessité de présenter un business plan et une solide étude de marché. Mais l’instrument est victime de son succès avec un taux de succès très faible (même pas 6%).
Pour avoir une chance de financement, il est important que le projet de la PME s’inscrive parfaitement dans un des « topics » publiés lors de l’appel à projet. Si le projet ne correspond pas … mieux ne vaut pas répondre.
Il est également important que la PME s’insert dans la bonne phase de l’appel (phase 1,2 ou 3) en respectant les « niveau de maturité technologique (TRL) ». Par exemple, pour pouvoir se qualifier pour les phases 2, votre projet doit viser un TRL 6 - démonstration d’une innovation dans un environnement de test - et donc être déjà loin dans son développement mais pas encore prêt pour une commercialisation.
Dernier conseil, lors de votre candidature, il importe de soigner la stratégie de commercialisation. Lors des derniers appels, beaucoup de PME françaises ont insuffisamment décrit le processus de mise sur le marché.

Le programme Eurostars : un taux de réussite supérieur mais avec une obligation de coopération !

Une subvention Eurostar est intéressante pour une PME si :

  1. Sa stratégie commerciale est fondée sur une expansion internationale. Ils peuvent entrer dans les différents pays cibles via une coopération projet (le programme couvre tous les pays de l’Europe mais également la Turquie et La Corée du Sud). Ceci permet de développer le produit en apprenant la culture, le marché, les réseaux d’influence… avant de se lancer commercialement sur un de ces marchés.
  2. S’ils ont besoin de financements pour la phase R&D de leur projet. Quand l’instrument PME se focalise sur des produits/services proche d’une commercialisation, le programme Eurostars est (principalement) fait pour des projets innovants qui sont encore dans des phases amont de R&D avec un TRL 3 à 6.
  3. S’ils ont un projet qui n’entre pas dans le cadre des différents appels « instrument PME ». Ils n’ont pas besoin d’adhérer à un thème particulier comme le programme Eurostars couvre tous les domaines technologiques (contrairement à l’Instrument PME qui demeure thématique).
  4. … et quand les PME ne veulent pas perdre leur temps en préparant un dossier sur un appel Instrument PME avec un taux de réussite faible de 6% (et probablement encore moins en 2015).

Si nous prenons en compte un taux moyen de réussite à l’Eurostar de 23% (chiffre moyen sur l’Europe), contre un maigre 6% pour un Instrument PME, vous comprenez vite que les sociétés françaises préfèrent candidater pour des appels à taux de réussite quatre fois supérieur. L’apport des services de PNO est significatif en la matière puisque le taux de réussite Eurostars chez PNO est de 49%.
L’obligation de créer une collaboration entre au moins 2 partenaires de 2 pays différents ne facilite certes pas le montage de dossiers Eurostars. Mais il est possible d’intégrer un groupe dans le consortium tant que la participation des PME dépasse les 50%. C’est même souhaitable dans la mesure où ceci montre une attitude vers l’industrialisation/commercialisation qu’un groupe sait mieux maîtriser.
Les chiffres confirment que les lauréats d’Eurostars entre 2008 et 2013 ont développé des produits de meilleures qualités, qui s’exportent mieux et ils ont également recrutés deux fois plus que ceux dépourvus de financement. Le fait d’avoir obtenu un Eurostars est aussi un gage de sérieux, un véritable label (que vous pouvez même utiliser lors des levées de fonds, devant votre banquier, signature de nouveaux partenariats…).

Quels montants ?
La subvention obtenue grâce à un instrument PME en phase 2 est généreuse, entre 500.000 et 2.500.000 euros (avec des couts éligibles de 70%). Pour les Eurostars, la subvention maximum n’est que de € 1 500 000 par projet, qu’il faut ensuite repartir entre les différents partenaires (avec une éligibilité des couts réduite à 40%). Mais avant tout, n’oubliez pas qu’une subvention est là pour soutenir le développement de l’entreprise.

Bref… tout dépend de 3 éléments :
- L’état et la maturité du projet (encore en phase R&D ou quasi fini et prêt à être déployé)
- De la stratégie d’expansion (seule ou avec des partenaires)
- La force « innovante » du projet.
Ensuite, il faut bien savoir vendre son projet - après avoir vérifié dans le moindre détail, les conditions de l’appel. Là aussi, nos PME françaises n’ont pas été les champions.

Les 2 appels à projets Instrument PME et Eurostars clôturent en mars 2015. Pour augmenter ses chances, une PME peut contacter PNO, premier cabinet en financements publics, pour réaliser ou auditer son dossier. Oui, PNO réalise des dossiers mais réalise également des audits blancs pour augmenter les chances des PME françaises à l’ensemble des concours !

DATES EUROSTARS

Le 13e appel à projets Eurostars est ouvert jusqu’au 5 mars 2015 à 20h00.
Le 14e appel à projets Eurostars est ouvert jusqu’au 17 septembre 2015 à 20h00.

DATES INSTRUMENT PME
L’appel à projet INSTRUMENT PME est ouvert jusqu’au 18 mars 2015 à 17h00
L’appel à projet INSTRUMENT PME est ouvert jusqu’au 17 juin 2015 à 17h00
L’appel à projet INSTRUMENT PME est ouvert jusqu’au 17 septembre 2015 à 17h00

Pour contacter PNO, leader européen en financements publics, contactez :

  • Erik Van Rompay, DG de PNO France, erik.vanrompay@pnoconsultants.com / 06.72.39.74.25
  • Site : www.pnoconsultants.com