Les tarifs bancaires : peut mieux faire !

Contacter Commenter Site Web

Selon une étude indépendante, les tarifs des banques reculeraient de 1,91% en 2014 et ce grâce au plafonnement des frais de dépassement de découvert. Pourtant, les frais de dépassement de découvert ne cessent d’accroitre et les victimes sont les ménages aux revenus très modestes : « ils sont les premiers à passer systématique à la caisse ». Les banques profitent avec « largesse » des commissions d’interventions et vont se servir directement sur le compte des clients présentant un solde débiteur.

Même si la loi limite ces frais à 8 € par opération et les plafonne à 80 € par mois, cela ne va pas limiter la casse. Les banques savent faire preuve d’imagination pour inventer de nouveaux frais complémentaires et ainsi gonfler le « panier moyen ».

Certes le métier de banquier n’est pas une activité philanthropique et ne le sera jamais.

Les agences de banque ont pour but, outre la qualité du service aux clients, le développement de leur “portefeuille de clientèle” et des opérations de ces clients. Le directeur de l’agence est partie prenante du plan marketing de la banque, et les conseillers de clientèles ont des objectifs commerciaux.

Elles peuvent ainsi ponctionner directement « à la source » sans amertume pour “son client” devenant “une proie facile”.

Il est facile d’imaginer l’attitude jouissif d’un directeur d’une quelconque agence bancaire découvrant « le chiffre de la veille », les frais et commissions diverses et variées se générant automatiquement pendant la nuit. Voilà un métier qui rapporte de gros sous sans rien faire !

Les banques qui se servent sans limite sur les comptes des plus démunis refusent de communiquer le montant de la cagnotte! Elles considèrent le client modeste comme une poule aux œufs d’or.

Patientons encore un peu pour la vraie révolution bancaire en attendant avec bienveillance l’arrivée prochaine du COMPTE NIKEL : le premier compte sans banque disponible en bureaux de tabac. Carte Mastercard et RIB - Sans condition de revenus, sans dépôt minimum - 20€.

Une vraie révolution qui va forcément changer la donne.