L'arthroscopie : explications et déroulement de cette opération

Contacter Commenter Site Web Page Web
L'arthroscopie est une opération qui permet de visualiser les articulations du corps humain.

L’arthroscopie : la solution miracle pour diagnostiquer les problèmes d’articulation ?

Cette nouvelle méthode opératoire est réalisée par un chirurgien. Nous allons vous en dire un peu plus sur cette opération, qui n’est pas si anodine qu’on pourrait le penser.

Fonctionnement de l’arthroscopie

Le patient se rend à l’hôpital, dans la salle opératoire. Il est anesthésié localement ou totalement, selon la demande du médecin. L’arthroscopie peut alors avoir lieu.

Celui ci va ensuite inciser la peau du patient, afin de pouvoir insérer son arthroscope. Ce petit outil est composé d’un tube, semi rigide. D’un côté du tube se trouve une caméra, et de l’autre côté, on peut brancher ce tube à un écran afin que le chirurgien et l’ensemble du personnel médical qui procède à l’opération puisse voir l’intérieur du membre. La caméra est relié à l’extrémité du tube par une fibre optique.

Dans certains cas, le chirurgien pratique une seconde incision afin d’insérer un autre outil : il s’agit d’une sorte de petite lampe, qui permet d’éclairer le membre concerné.

Déroulement post opératoire

Une fois l’opération terminée, le patient sort de son anesthésie. Des médecins seront présents autour de lui, pour s’assurer qu’il est correctement réveillé, et qu’il a pris repris conscience. En effet, l’anesthésie n’est pas une opération anodine, de nombreux contrôles doivent êtres effectués après coup.

Le patient aura ensuite rendez-vous une dizaine de jours après : il s’agit du suivi post opératoire, afin de vérifier qu’il n’y a pas de complications. Durant ces 10 jours d’attente, le médecin devra tirer les conclusions ode l’opération : faut t’il ré-opérer ? Les symptômes initiaux sont t’ils anodins ? Nécessitent t’ils de se pencher à nouveau sur la question ?

Lorsque vous révérez le médecin ainsi que l’équipe opératoire, ils répondront à toutes ces questions. Vous devrez également leur signaler toute douleur, toute démangeaison au niveau de la plaie, ou tout signe vous paraissant suspect.