Vient de paraître : La cause de l’autiste.

Contacter Commenter Site Web
A l'heure où l'autisme et ses causes font débat, un petit ouvrage en forme de manifeste vient de paraître aux Editions Dorval : La Cause de l'autiste de Jean-Pierre Royol.

Vient de paraître :
LA CAUSE DE L’AUTISTE
Jean-Pierre ROYOL - Docteur en psychologie clinique.
Editions DORVAL

A l’heure où l’autisme et ses causes font débat, un petit ouvrage en forme de manifeste vient de paraître aux Editions Dorval : La Cause de l’autiste de Jean-Pierre Royol.

Sortant des sentiers battus et des préjugés concernant cette difficulté à vivre avec les autres, l’auteur place la personne autiste en tant que sujet au cœur du débat.

S’appuyant sur une expérience de plus de trente années, Jean-Pierre Royol n’hésite pas à remettre en question ses propres conceptions initiales qui se sont modifiées lors de toutes ces rencontres qui ne cessent de le « mettre au travail ».

Le lecteur sera sans doute troublé face à la mise en évidence d’une véritable humanité et d’une réelle sensibilité faite d’intelligence « à fleur de peau » qui émane de ces personnes dont on a tendance à penser qu’elles sont « enfermées » dans leur monde.

Au fil de cet écrit le lecteur sera sans doute gagné par le désir de rencontrer ceux qui sont souvent placés en marge de la vie sociale alors qu’au fond ils ont en eux secrètement selon l’auteur : « un véritable goût de la rencontre humaine».

Ce qui peut nous apparaître étrange dans les paroles que prononce le sujet que l’on appelle « autiste » est souvent tout simplement le signe d’une souffrance intime qui, si l’on n’y prend pas garde, peut être entendue comme simple défaut de communication comme le montre cet extrait :

Michel
Michel dessine une maison et des fleurs plus hautes que cette maison. La stagiaire psy qui est à mes côtés me dit doucement à son départ :
« On voit bien qu’il y a des troubles cognitifs importants ! Les proportions ne sont pas respectées ! »
Michel fera ce dessin à plusieurs reprises, puis un jour il dira en pleurant : « papa ! ».
Il avait perdu son père depuis quelques semaines. J’ai vu la stagiaire qui parlait de persistance et de stéréotypies et je lui ai dit :
« Tu as vu que c’était la tombe de son père la maison qu’il dessinait ? C’est normal que les fleurs soient plus hautes que la petite maison qui l’abrite désormais. »

Difficile de ne pas céder aux préjugés concernant l’autisme et qui ont pour conséquence malheureuse une certaine forme d’exclusion, une mise en cause violente des parents, une réduction à un déficit. Difficile aussi de ne pas céder à la facilité et d’accepter le pari d’une vraie rencontre :
« Ce sont des visages, des regards, des larmes mais aussi tant de sourires et de complicités qui surgissent dans mes pensées dès que j’entends parler d’eux à travers des discours aujourd’hui assez répandus parfois desséchés et généralistes. »

LA CAUSE DE L’AUTISTE
Jean-Pierre ROYOL - Docteur en psychologie clinique.
Editions DORVAL

Vient paraître La cause l’autiste.