À qui s’adresser pour obtenir un crédit ?

Contacter Commenter Site Web Page Web
Pour réaliser un projet qui nécessite beaucoup de ressources, la meilleure solution consiste à déposer une demande de crédit auprès d’un établissement financier – une banque ou un établissement de courtage indépendant – qui propose les meilleures offres.

La Belgique et la crise financière

Aucun pays européen ne peut prétendre ne pas être touché par la crise financière. Depuis le début de cette année 2012, le secteur bancaire belge, et plus précisément le marché du crédit, en fait d’ailleurs les frais.
Dans le pays, en mars 2012, une baisse de -23 % a été enregistrée sur les crédits hypothécaires contractés par rapport à la même période en 2011. Les demandes de crédit auprès des banques ont également diminué de 9 %. Dans le même temps, les montants empruntés ont été réduits de 5 %.

Tout cela semble être la conséquence de la prudence affirmée des banques pour faire face au déficit public des pays européens et des politiques d’austérité mises en place par certains gouvernements.
Mais à force de jouer sur la prudence, de plus en plus de banques belges perdent leurs clients qui, désormais, s’adressent à un courtier crédit indépendant pour trouver un financement pour leurs projets.

Les atouts du courtier indépendant

Si de plus en plus de consommateurs se tournent vers les courtiers indépendants pour leur demande de prêt hypothécaire ou autre forme de crédit, c’est que les offres qu’ils proposent sont nettement plus avantageuses et diversifiées. En effet, contrairement aux banques qui mettent sur le marché des produits dits « faits maison », les établissements de courtage indépendants travaillent avec de nombreux partenaires financiers. Cela leur permet donc de proposer des produits correspondant à tous les besoins. C’est le cas du CPE ou Crédit Populaire Européen qui travaille avec plus de 20 partenaires financiers et qui, grâce à cela, peut faire jouer la concurrence.

À part cela, un courtier indépendant étudiera chaque demande sur la base de critères financiers parfaitement objectifs avant d’accorder ou non le prêt. Ce qui n’est pas toujours le cas des banques qui doivent prendre en compte des éléments prédéfinis par la Commission Bancaire et Financière, la Banque Nationale ou même le gouvernement.