La musique au service de la dégustation de vin ?

Contacter Commenter Site Web Page Web
« La fonction symbolique d’une stimulation auditive peut influencer la perception d’autres modalités. » C’est ce que soutient Adrian North, un renommé professeur de psychologie à l’Université Heriot Watt.

Pour prouver cette théorie, Adrian North a sélectionné 250 étudiants et les a soumis à une expérience

Les sujets devaient goûter deux vins (dont un Cabernet Sauvignon rouge et un Chardonnay chilien blanc), tout en écoutant différents types de musique (de l’opéra, du ballet, du rock).

Pour commencer, afin de recueillir leurs premières impressions, on a demandé aux étudiants de déguster les vins sans musique de fond. Les sujets ont été séparés ensuite en quatre groupes, pour redonner leurs appréciations après quinze minutes d’écoute d’une chanson.

L’influence de la musique sur la dégustation

Le premier groupe a écouté Just Can’t Get Enough de Nouvelle Vague, et a trouvé que le vin était plus « rythmé et rafraichissant » comparé à la première dégustation. Pour la seconde dégustation, le deuxième groupe s’est vu attribuer Slow Breakdown de Michael Brook, et cette fois-ci le vin semblait plus « suave et doux ». Le troisième a dû goûter une nouvelle fois le vin tout en écoutant Carmina Burana composée par Carl Off. A l’image de cette cantate, le vin était plus « lourd et puissant ». Enfin, le dernier groupe a dégusté son vin sur La Valse des Fleurs du ballet Casse-Noisette par Tchaïkovski, et les étudiants ont déclaré que le vin paraissait plus « subtil et raffiné ».

« Plus simplement, les participants semblent goûter le vin d’une manière cohérente avec les connotations musicales ».

Grâce à cette expérience quelque peu particulière, Adrian North a démontré que vous pouvez différemment apprécier votre vin, suivant la musique de fond.