Cambodge, "La force d'un regard" - Sothea Thang pour la première fois à Paris

Contacter Commenter Site Web Page Web

Galerie ORENDA

Avec le soutien et le patronage

de la Délégation Permanente du Royaume du Cambodge auprès de l’UNESCO

de l’UNESCO du Cambodge

de l’Institut Français du Cambodge

14 mars-13 avril 2013

Thang Sothea
Cambodge, la force d’un regard

,

Messager d’une nouvelle génération d’artistes cambodgiens, Tang Sothea, exposé pour la première fois en Europe par la Galerie ORENDA, affirme d’emblée son originalité.

Ce peintre, calligraphe et photographe, porte un regard fort et singulier sur la modernité cambodgienne, qu’il représente à travers la polyphonie d’une œuvre aux facettes multiples. La pluralité de ses formes d’expression - portraits facétieux, collages, compositionsfoisonnantes de végétations multicolores et de visages insolites- compose une œuvre rythmée et originale, puissante et cohérente.

Un humour délicat anime ses toiles et leur fraîcheur les apparente au regard enchanté que Miro a porté sur le monde. Mais l’oeuvre qu’il construit appartient intrinsèquement à sa culture cambodgienne. Avec l’acuité de son regard d’artiste, Sothea élabore une vision personnelle de son pays, une mosaïque de joies et de souffrances, de sérénité et de dynamisme, de mouvement et de permanence de l’histoire. Comme l’écrit Pierre Montaigne dans son introduction au catalogue,  « ses œuvres sont pleinement en phase avec son pays à l’histoire tourmentée dont l’imaginaire collectif renvoie à une autre humanité que celle de l’Occident ».

Sothea réinterprète l’alphabet khmer dont il révèle la grâce en lemétamorphisant en personnages dans des saynètes inattendues. Ilexcelle à capter la magie d’un lieu, la poésie d’unmoment fugitif.« Abolition du temps » selon Pierre Montaigne dans son introduction au catalogue, pour qui les tableaux de Sothea « sont des sortes d’anamorphoses, renvoientà un espace dissimulé (…) celui d’une nouvelle insertion des êtres, de leur identité, en vue d’une quête et d’une promesse de bonheur ».

Avec ce peintre, la profondeur du propos, l’intensité de l’émotion, voire de la mélancolie, semblent toujours délicatement nimbées par l’esquisse d’un sourire. Entre gravité et légèreté, jeu et méditation, ses peintures narratives, au-delà de leur fantaisie presque musicale, laissent transparaître l’attachement à une sagesse ancestrale, une tendresse, une profonde politesse du cœur qui transcende les tourments de l’histoire.

art@orenda-art.com

54 rue de Verneuil, 75007 Paris

Tel : 01 49 26 90 09

Ouvert du mardi au samedi de 14 heures 30 jusqu’à 19 heures

ou sur rendez-vous