Exposition : “Nos Méditerranées” vues de la Corse, de la Provence et de la Ligurie

Contacter Commenter Site Web

NosMéditerranées

From Mediterranea With Love

Du 9 octobre au 7 novembre 2014

Galerie ORENDA

54 rue de Verneuil , 75007

Paris

Mosaïque de toutes les couleurs, la Méditerranée a été une source infinie d’inspiration pour les artistes. La Galerie ORENDA propose, du 9 octobre au 7 novembre,un regard pluriel sur les lumières méditerranéennes, en proposant une invitation au voyage sur les terres natales de trois maîtres contemporains de la couleur, fortement attachés à leurs identités régionales: Pierre Cayol (Provence) Gabriele Poli (Ligurie), et Toussaint Mufraggi(Corse).

L’exposition s’inscrit librement entre figuration et abstraction. En réunissant trois artistes au delà des frontières nationales ou insulaires,la galerie met l’accent sur la diversité des techniques, des palettes et des univers picturaux. Ces trois artistes, autochtones de Nos Méditerranées, sont inspirés par l’intensité des paysages de leur région, la force de sa lumière, sa rudesse comme ses langueurs. Ils peignent non seulement le littoral mais aussi l’arrière pays. Pour eux le Sud n’est pas une révélation, comme pour les artistes venus du Nord. C’est une évidence, une source.

Cayol, fier de ses racines provençales mais aussi « fou d’Amérique »,fin connaisseur du Sud-Ouest américain et de la cosmologie amérindienne, est un amateur de déserts et de roches. Il revient dans cette exposition à ses racines, à son paysage familial. Il peint la terre plus que la mer. La Haute Provence, les Alpilles, les sédimentations, les strates, les vibrations du sol, dans un camaïeu de gris bleutés accentués par la délicatesse des beiges et des traversées de coulées noires ou d’éclats de bleu lavande. Avec cette matière feuilletée, ces compositions de couleurs fines, transparentes, il exprime sa vénération pour la terre-mère et sa genèse, sa fascination pour le minéral. Mais l’un des plus beaux tableaux de l’exposition est sa représentation du port de Sète, ses mats et ses voiles épurés, transfigurés, surplombant l’ocre des profondeurs du rivage.

Les toiles de Toussaint Mufraggi sont une célébration de la splendeur de son île, une affirmation de son identité. Il est un locuteur militant de la langue corse et quitte difficilement le littoral de splendeur où il a son studio, non loin d’Ajaccio. Ses toiles sont gorgées de soleil, de contrastes entre jaunes d’or et noirs, entre le « rayonnement de souffre pâle du soleil », cher à Van Gogh, et les ocres sombres. Par la juxtaposition de formes géométriques qui s’imbriquent les unes dans les autres, il laisse deviner, à la Nicolas de Staël, des bribes d’architectures ou des reflets de rivages. Il compose des toiles qui confinent à l’abstraction. L’espace n’y est que partiellement occupé parla matière picturale, qu’il dispose presque en apesanteur sur des fonds clairs. Ainsi l’intensité de la matière se trouve dotée d’une respiration particulière et la représentation du monde par l’artiste devient une sorte de rêve éveillé, une architecture colorée en mouvement.

Le plus enclin à l’abstraction pure est l’Italien Gabriele Poli, qui joue habilement sur la fluidité ou l’épaisseur de la matière. Ses compositionsalternent entre pleins et déliés, épaisseurs et opalescences, transparences et empâtements. Cette matière riche, stratifiée puis étalée, étirée en élans lyriques, compose des paysages imaginaires. Avec Gabriele Poli la toile devient épiderme, la matière en mouvement évoque tant un paysage transfiguré que les vibrations de la vie intérieure.

Au delà du « grand émerveillement pour le Sud », évoqué par Matisse, ressenti par tous les visiteurs éphémères du pourtour méditerranéen, c’est leur paysage intérieur que nous révèlent ces artistes. Loin du pittoresque des rivages touristiques, ils explorent leurs racines etnous révèlent la force de leur appartenance au sol qui les a vu naître en nous invitant à en déceler, derrière la lumière aveuglante, les ombres ou les mystères, à y trouver des correspondances intimes, des résonances inattendues, des nostalgies ou des enchantements.

www.orenda-art.com

Tel : 01 49 36 90 09 ou 06 73 79 45 18