“Dialogue pour la Paix : Les trois livres sacrées” exposition de Alain Husson-Dumoutier, maître du symbolisme abstrait

Contacter Commenter Site Web

Galerie ORENDA

Alain Husson-Dumoutier

Dialogue pour la paix :

Les trois livres sacrés

En cette fin d’année 2018, la Galerie ORENDA met à l’honneur l’œuvre d‘Alain Husson-Dumoutier, peintre humaniste, Artiste de l’UNESCO pour la Paix, dont le travail est inspiré par le dialogue interculturel. Les œuvres exposées trouvent leur source dans les textes des trois livres sacrés : Torah,Nouveau Testament et Coran,invitant à un dialogue visuel entre les compositions – abstraites pour la plupart - qui illustrent les principes fondateurs des grandes religions monothéistes et renvoient aux cultures dont elles émanent.

Né en Provence, amoureux des rives de la Méditerranée et des cieux du Vexin, Alain Husson-Dumoutier est un citoyen du monde : au cours de ses nombreux voyages il a porté un regard lucide sur la diversité des croyances et des valeurs, sans jamais s’arrêter aux frontières géographiques ou aux cloisonnements identitaires. En toute liberté, sans se rattacher à un courant artistique préétabli, maissedéfinissant volontiers comme attaché à un symbolisme abstrait, il s’est familiarisé avec de nombreuses cultures et observé les points de convergence comme les tensions qui les opposent. Ce faisant, il a recueilli avec ferveur les sables du désert, la terre de Jérusalem et les pigments qui constituent la matière organique de ses toiles. Il se plait à les associer, à les mélanger, à la manière d’un alchimiste.

En jouant avec ces matières issues de la nature, l’artiste parvient à des dominantes qu’il associe à chacun des livres sacrés. Et c’est par l’intensité de la couleur qu’il fait rayonner ses œuvres:bleus profonds qui s’étirent en cieux évanescents, rouges intenses, verts puissants, lumières d’or renvoyant aux anciennes écritures. Les tonalités s’opposent ou s’interpénètrent,entrant en vibration avec leur support. Chaque œuvre illustre un texte, chaque champ chromatique entre en résonance avec les spiritualités évoquées. De ces jeux chromatiques jaillissent, comme chez Rothko, des éclairs de clarté, des traits de fuite, qui suggèrent une quête d’élévation, de détachement, de transcendance.

Née d’une nécessité intérieure comme d’un élan vers l’autre, la peinture d’Alain Husson-Dumoutier introduit une réflexion ontologique dans une mise en scène visuelle à trois voix qui renvoie, par un jeu de miroirs, à des questionnements communs et des valeurs universelles. En évoquant les sources du Judaïsme, du Christianisme et de l’Islam à travers leurs textes fondateurs, il rend hommage à la force et à la pérennité de paroles qui ont traversé les siècles.Comme le souligne Jean de Benjy dans le bel ouvrage présenté avec l’exposition, « les mots et les touches de peinture ont rejoint le support, l’exaltation entre dans le champ du possible ». L’artiste poursuit ainsi, en des temps troublés par des crispations identitaires, sa mission d’Artiste de l’UNESCO, distingué en reconnaissance de son engagement en faveur d’une culture de tolérance et de paix.

Galerie ORENDA

Du 22 novembre 2018 au 20 janvier 2019

54 rue de Verneuil-75007 Paris

01 49 26 90 09  www.orenda-art.com

f galerieorenda