Massage bien être : le shiastu détente

Contacter Commenter Site Web Page Web

Cette pratique de massage est d’origine japonaise, elle a été officiellement reconnue par les instances de santé au japon dans les années 50.

Elle est issue de la thérapie manuelle qui portait le nom de Kampô au 6ème siècle, puis du massage énergétique AMMA et repose sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise.

Shiatsu veut dire pression digitale ce qui nous informe sur le procédé utilisé par le praticien pour apporter du bien-être à son client.

Le shiatsu détente

Comme dans d’autres disciplines, il existe plusieurs formes ou styles de Shiatsu.

Certains sont axés sur les points d’acupressure (en suivant les méridiens tendino-musculaires) ne prenant en compte que la dimension physique. D’autres mettent plutôt en exergue un travail de détente « énergétique » en utilisant les 2 mains en polarités. Il existe aussi des formes plus spécialisées en diagnostic, avec l’application de la théorie des « Cinq Eléments » et l’alimentation macrobiotique.

La forme de Shiatsu que nous utilisons est apparentée au Shiatsu Zen, mise au point par Shizuto Masunaga qui s’inspira de l’approche simple et directe de la spiritualité des moines bouddhistes zen japonais ainsi que de la psychologie occidentale. Cependant nous ne prendrons pas en compte la cartographie particulière des méridiens mise au point par Shizuto Masunaga, mais restons fidèle à celle utilisée par la médecine traditionnelle chinoise.

Le Shiatsu Zen est un massage « énergétique »

Il va permettre d’agir en profondeur sur la circulation générale des flux vitaux par un phénomène de compression et relâchement de la couche musculaire superficielle et profonde du massé, le long des trajets tendino-musculaires.

La séance de massage se déroule au sol sur un futon ferme de préférence. La personne massée peut rester vêtue d’une tenue souple, en prenant soin d’enlever ceinturons, montres et bijoux qui pourraient entraver la libre circulation de l’énergie vitale et gêner le bon déroulement du shiatsu.

Le praticien commencera par des pressions avec les paumes de ses mains, dans un rythme régulier sur l’ensemble de l’arrière du corps, membres y compris. Il fera plusieurs passages en adaptant la pression à la musculature et au gabarit de son client. À mesure des passages, la musculature va se s’assouplir pour accepter une action en profondeur.

La phase suivante va s’exécuter à l’aide des pouces qui vont suivre précisément les trajets des méridiens jusqu’aux extrémités.

La synergie de la régularité du rythme, de la dextérité des appuis et du calme généré par le praticien va produire un effet de revitalisation en profondeur du sujet massé, ainsi qu’un relâchement musculaire global.

Après la séance il sera conseillé au massé de bien s’hydrater pour accompagner l’effet d’élimination enclenché par le Shiatsu.

Suivant l’état de fatigue du sujet avant le massage, le Shiatsu demandera une phase de récupération plus ou moins longue (plusieurs heures à plusieurs jours) avant de livrer un effet de regain d’énergie vitale sur plusieurs semaines.