Poèmes originaux: le phénomène Martine de la Tuques

Contacter Commenter

En quelques jours Martine de la Tuques est devenue un phénomène sur le Net avez ses poèmes originaux.

Il faut dire que ces poèmes circulent sous le manteau tant son écriture sort des sentiers battus. Remarquée par plusieurs critiques littéraires sur Facebook elle ne semble pas touchée par cet emballement médiatique. «  J’écris comme ça me vient sans réfléchir » répond-elle simplement.

A l’heure où la poésie semble disparaître sous le flot du virtuel, l’étrange Martine de la Tuques semble renouer avec un fond d’art brut piqué d’accents surréalistes.

Le commentaire d’un critique en dit long sur cette nouvelle écriture :

«  C’est du Antonin Artaud au rythme endiablé du rap »

Petit extrait :

Oh vergeture,
Au verre je mue
ta naine implose.
Au vert rature,
Au cerf velu
Ta couenne rose.
Oh vers friture,
Macère la vue
D’un flan mycose.
Au sourd sature
En fer morue
Ta glaise en dose.

Au verre tige
Qui ne fume plus.
A l’aqueux
Qu’on mélange.
Aux vestiges
D’un poilu.
Et puis aux Dieux
A franges.
En vole tige
D’un merlu
A l’aphteux
En vidange.
Aux presses tiges
Sudoku
Au moelleux
Qui dérange.

Elle-même surprise d’un tel engouement Martine de la Tuques confie que son écriture poétique est pour elle comme « son inconscient qui sortirait nu ».

Un commentaire à “Poèmes originaux: le phénomène Martine de la Tuques” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. j’adore !!! ces poèmes sont géniaux