Conseils pour voyager dans les pays difficiles

Contacter Commenter Site Web Page Web
Voyager équivaut à prendre des risques. En général, la prise de risques est statistiquement égale dans son pays et à l’étranger sauf … dans les pays difficiles où les risques sont accrus.

Les risques encourus relèvent des catastrophes naturelles : volcans, inondations, tremblements de terre, etc…

Certains pays sont touchés beaucoup plus fréquemment : Japon, USA, Haïti, etc. Lors du choix d’une destination, il est prudent de considérer ce facteur imprévisible. On prendra soin de noter les numéros d’urgence ainsi que les points-relais (ambassade, consulats). Si une catastrophe se produit avant le départ, il est sage d’annuler et de reporter son voyage. Si l’on est sur place et que l’imprévisible se produit, on appliquera les consignes données par les autorités locales et l’on prendra contact avec son agence de voyages et le centre de crise des Affaires étrangères.

La situation instable de certains pays augmente les risques, mais ceux-ci sont toutefois mieux connus : guerre civile, relations diplomatiques inexistantes avec le pays d’origine, piraterie, conflits, poudrières sur le point d’exploser, etc. Suivre l’actualité politique est une bonne source d’information mais elle n’est pas suffisante. La consultation de sites officiels du pays d’origine voire de plusieurs pays fournissent des renseignements en temps réel sur l’évolution des événements.

On se référera notamment aux Affaires étrangères :

1. Françaises : www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils…voyageurs . Ce site donne des informations par pays en français, anglais, allemand, espagnol, arabe et chinois ;
2. Belges : www.diplomatie.belgium.be/Services/voyager…pays. Informations par pays en français, néerlandais, allemand et anglais ;
3. Suisses : www.dfae.admin.ch/voyages . Informations par pays en français, italien et allemand ;
4. Canadiennes : www.voyage.gc.ca/index-fra.asp . Par pays en anglais et en français.

On consultera également les sites des ambassades et consulats. Si l’on a opté pour une agence de voyages, celle-ci tient ses clients au courant de la situation ; si l’on a réservé directement auprès d’une compagnie aérienne, on prendra contact avec cette dernière : en effet, elle reçoit en temps réel des rapports sur les événements, rapports qui déterminent le maintien ou l’annulation du vol.
On n’oubliera pas, si l’on part, de se munir d’une liste de numéros d’urgence ainsi que des ambassades.

Quelques conseils de prudence dans un pays difficile :

1. Ne pas étaler sa richesse ;
2. Choisir un hôtel sécurisé ;
3. Communiquer par texto ses déplacements et les heures afin d’être localisé avec précision ;
4. Cacher, autant que faire se peut, sa nationalité en s’habillant selon la mode locale, en respectant les coutumes et en se faisant discret, et ce, pour limiter les risques d’enlèvement.
5. Obtempérer aux consignes d’évacuation ordonnées par les autorités locales et/ou du pays d’origine.

En optant pour la garantie carte gold, on choisit non seulement des prestations d’un service client disponible 24 heures sur 24 mais également la possibilité de réserver, dans des conditions optimales, un vol ou un hôtel. On part donc libre et bien assuré quoi qu’il arrive.

Bien préparer voyager pays difficiles