Entreprises, comment gérer la paie en… 2015 ?

Contacter Commenter Site Web
Les tâches demandées par les gestionnaires paie sont de plus en plus importantes en volume et en complexité. Et à l’horizon 2015, le calendrier s’avère déjà chargé. De quelle manière gérer cette situation…

Les nouvelles dispositions à gérer en 2015

De nombreuses dispositions vont arriver au cours de l’année 2015. La DSN (Déclaration Sociale Normalisée) va concerner de nombreux employeurs. La DSN a pour but de rassembler l’ensemble des évènements des salariés tous les mois et de déclarer les DUCS, attestations CPAM et Pôle emploi dans le même fichier.
Le service paie va s’occuper également du CPF (compte personnel formation). Le nouveau droit des salariés est à déclarer auprès de la Caisse des dépôts et consignation. Le suivi de la formation des salariés fera l’objet d’entretiens formalisés tous les 2 et 6 ans.
Les entreprises doivent tenir compte également de la pénibilité. Le service paie devra tenir un compteur de points relatif au caractère pénible des taches réalisées par certains salariés. Ces points permettront aux salariés l’acquisition de nouveaux droits (retraite, CPF ou temps partiel).
Le pacte de responsabilité va être mis en forme dans peu de temps. De nouvelles réductions de taux (allocations familiales) ou des aménagements de niches sociales et fiscales (Réduction FILLON et CICE) seront à prendre en compte par le service paie en 2015.

Des mesures d’une haute complexité

La DSN a pour objectif de simplifier les déclarations des entreprises. La collaboration avec les prestataires informatiques est en train de se mettre en place. Les premières DSN poseront certainement quelque souci comme toute nouvelle application.
Le DIF est mort. Vive le CPF. Les services paies doivent être attentifs. Les règles du CPF ne sont pas celles du DIF.
Le suivi de la pénibilité dans certaines entreprises fera l’objet de nombreuses questions lors de sa mise en place.
Enfin, le service paie devra encore s’adapter aux nouvelles mesures relatives aux baisses de charges sociales. Comme elles l’ont précédemment fait en 2013 pour le CICE et en 2011 pour la réduction FILLON.

Comment gérer cette complexité en 2015

Le premier réflexe est de relancer l’éternel débat : doit-on externaliser la paie ? L’entreprise pourrait en effet se « débarrasser » de cette charge de travail auprès de professionnels reconnus. Elle peut aussi internaliser la paie au sein de sa structure. L’internalisation de la paie se fera avec des spécialistes, informatiques et intervenants en paie, pour une maîtrise totale au sein de l’entreprise.
La gestion de la paie nécessitera (ou pas) un élargissement des équipes. Pour les prestataires paie ou l’entreprise, il faut trouver un professionnel de la paie adéquat. Le profil du candidat doit être minutieusement étudié selon le poste proposé. Il est parfois judicieux d’avoir une aide extérieure afin de trouver le candidat idéal.
Il faut également de trouver une solution informatique adaptable aux caractéristiques de l’entreprise (nombre de salariés gérés, nature de l’activité, etc).

Se préparer dès 2014

Les entreprises doivent se préparer dès à présent à ces nouveautés. Elles devront se parer afin de répondre au mieux à ses nouvelles obligations.

Article écrit par Monsieur Sébastien PANNETIER, président d’ASPECT RECRUTEMENT