Emploi : Augmentation des bas salaires en 2015

Contacter Commenter Site Web Page Web

A partir du 1er janvier 2015, une nouvelle réduction de cotisations salariales sera applicable pour tous les salariés.

UNE RÉDUCTION DE COTISATIONS SALARIALES

Depuis la quasi disparition de la loi TEPA, il n’existait plus de réduction de cotisations salariales applicable à l’ensemble des salariés du privé.
PROCHE DE LA RÉDUCTION FILLON

La méthode de calcul sera très proche de la réduction FILLON. La réduction sera de 3% pour les salariés payés au SMIC. Elle sera applicable pour les salariés inférieurs à 1,3 * SMIC. Et surtout le calcul sera dégressif, d’où sa ressemblance avec la réduction FILLON. Un autre calcul est prévu pour les salariés du public.

AVEC LES MÊMES PROBLÈMES QUE LA RÉDUCTION FILLON

Le calcul de la réduction FILLON pose de nombreux problèmes dont celui du SMIC. Les mêmes soucis vont donc s’appliquer sur cette réduction.

AVEC LE PROBLÈME DU NET A PAYER

Les erreurs vont donc affecter le net à payer du salarié. Le salarié pourrait s’en servir en cas de prud’hommes. Cette nouvelle réforme va donc soulever quelques questions.
ET LES REGULARISATIONS DE FIN D’ANNÉE A EXPLIQUER ?

Le salarié va recevoir tous les mois le SMIC. Il va donc bénéficier de 3 % de réduction par mois. Par contre, s’il reçoit une prime en fin d’année, il devra rendre une partie de la réduction à l’URSSAF. En effet, le calcul de cette réduction est à considérer sur une année entière. Par exemple, un versement du 13ème mois au mois de décembre d’un salarié payé au SMIC, sera considéré comme un salarié payé à 13/12 soit 1.08 * SMIC. La réduction ne sera donc pas de 3 % sur l’année mais d’environ 2 %.
ÊTRE PRÊT AVANT 2015

Les salariés vont partir courant janvier 2015. Et cette réduction sera appliquée dès le 1er janvier. Nous n’avons pas la possibilité de faire des régularisations par la suite comme le CICE. En effet, il faut verser tout au plus juste le salaire net du salarié.

EN ATTENTE DE CIRCULAIRES
Les services paie vont attendre tout de même patiemment les règles de calculs de cette nouvelle réforme.

Article écrit par Monsieur Sébastien PANNETIER, Président des Structures ASPECT RECRUTEMENT, ASPECT AUDIT