Une nouvelle réforme précaire des retraites

Contacter Commenter

L’assemblée nationale vient de voter à une courte majorité une énième mauvaise et précaire réforme des retraites.

Si de nombreux amendements ont été discutés et pour certains adoptés, ils ne changent en rien le contenu globalement négatif du projet du gouvernement.

L’augmentation des cotisations salariales et patronales ainsi que l’allongement à 43 ans de la durée de cotisation sont dans la droite ligne des « réformes » des gouvernements précédents que la FAEN avait combattues.

L’augmentation des cotisations entraînera une nouvelle baisse du pouvoir d’achat des salariés et des fonctionnaires ainsi qu’une baisse de la compétitivité des entreprises qui aura des conséquences sur le niveau de l’emploi et donc sur le volume global des cotisations.

Ce vote intervient au moment où les annonces de plans sociaux se multiplient annonçant une diminution du nombre des cotisants.

La FAEN rappelle que seul l’élargissement de la base de financement des retraites, au-delà des seules cotisations, ainsi que le retour du droit à pension à 60 ans peuvent constituer une réforme durable des pensions de retraites tout en préservant l’emploi disponible.

Marc GENIEZ

Co-Secrétaire Général de la FAEN

Contact : 06 08 09 87 82