Les fléaux alcool et cannabis surfent pendant les vacances !

Contacter Commenter Site Web
Lors du long week-end du 15 août, les bénévoles de l'association Non à la drogue, Oui à la vie se sont rendus dans le Pays basque pour informer les habitants et les vacanciers sur les dangers du cannabis.

Lors du long week-end du 15 août, les bénévoles de l’association Non à la drogue, Oui à la vie se sont rendus dans le Pays basque pour informer les habitants et les vacanciers sur les dangers du cannabis.

Quelques 12.600 livrets d’information ont ainsi été distribués dans les villes de Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Capbreton et aux abords des plages. 464 commerces et 17 campings ont accepté de prendre ces livrets pour informer leurs clients.

Pour les jeunes, l’été est synonyme de détente entre amis, mais aussi de consommation de drogues. Ils sont ignorants du danger qu’ils représentent pour les autres conducteurs ou piétons ainsi que pour eux-mêmes.

Europe1 déclarait le mois dernier que « Les départs en vacances, c’est le moment où beaucoup de jeunes qui viennent d’avoir leur permis ou qui ne conduisent pas forcément le reste de l’année vont prendre le volant. Or les accidents de la route sont la première cause de mortalité chez les 18/24 ans… » Europe1 ajoute que, selon l’étude de l’opération de prévention Vigicarotte de la MAAF, près d’un jeune sur trois a conduit plusieurs fois après avoir bu un verre de trop ou fumé un joint. 40% des jeunes ont déjà pris le volant après avoir consommé de l’alcool ou de la drogue.

Fin juillet dernier, à St-Cyr-sur-Mer (83), un belge de 25 ans a fait quatre blessés en renversant toute une famille alors qu’il conduisait à vive allure. La mère s’est écrasée sur le pare-brise alors que le père et les deux enfants de 6 et 10 ans ont été projetés au loin. Le chauffard a reconnu avoir passé une soirée festive avec consommation d’alcool et de cannabis !

L’été, les bords de plage sont des lieux propices à la prise de drogue en tout genre pour les jeunes qui sont totalement inconscients de leurs méfaits sur leur mental. Ces drogues peuvent entraîner de l’anxiété, des réflexes amoindris, une accélération du rythme cardiaque (voire une attaque), un affaiblissement du système immunitaire, des capacités sexuelles réduites, des difficultés à étudier, des changements de personnalité ou dans le pire des cas, des lésions cérébrales parfois irréversibles.

C’est pour tout cela que les bénévoles de l’association Non à la drogue, Oui à la vie continuent leur campagne de prévention auprès des jeunes et des adultes afin de les sensibiliser sur les réels dangers que ces drogues peuvent entraîner dans leur vie.

Contact : Catherine Cros, Présidente
http://www.nonaladrogue.org/
https://www.facebook.com/info.drogue/
nonaladrogueouialaviefrance@gmail.com