Une méthode alternative aux médicaments et à la gestion du stress : la géobiologie

Contacter Commenter Site Web
Médicaments et gestion du stress n’ont pas résolu vos troubles du sommeil ou votre fatigue générale. Cet article va vous intéresser.

Phénomène de société ? Le retour aux connaissances ancestrales prend de plus en plus d’ampleur. Elles ont survécu grâce aux villages de nos campagnes où elles ont toujours été respectées. L’une d’entre elles appelée autrefois, la sourcellerie/radiesthésie, est devenue la géobiologie.

Nos ancêtres faisaient appel aux sourciers pour la recherche des cours d’eau souterrains. Leurs raisons principales étaient de trouver de l’eau (pour creuser un puits) ou de se préserver, ainsi que leurs animaux, des maladies (troubles du sommeil, fatigue générale, maux de tête, cancers et malformations) générées par les ondes naturelles émanant de certains lieux. La géobiologie est une discipline qui traite des interactions entre l’homme et son environnement.

Le champ d’action de la géobiologie concerne la pollution naturelle.

La Terre est soumise à un rayonnement cosmique et tellurique. Lorsque les ondes telluriques rencontrent dans le sous sol, failles, cours d’eau … il peut y avoir émanation d’ondes nocives.

L’expertise en géobiologie a pour but de détecter et localiser ces zones géopathogènes afin d’en éloigner les habitations et les habitants.

Le domaine d’intervention de la géobiologie s’est étendu à la pollution artificielle.

Cette pollution appelée électromagnétique est intérieure et extérieure. A l’intérieur des habitats, elle est générée par les appareils électroménagers (tout appareil électrique branché, en fonctionnement ou en veille), le réseau électrique et les installations de télécommunication sans fil (Wifi, GSM). A l’extérieur, elle est émise par les lignes à hautes tension, les antennes GSM, les ondes radar, TV, radio etc.

L’expertise en géobiologie permet de quantifier et d’éradiquer les sources de pollution artificielle intérieure et de localiser celles de l’extérieur.

Depuis plusieurs années, nombre d’études scientifiques ont été menées.

Leurs conclusions, qui devraient être annoncées par les pouvoirs publics, ne sont pas encore connues. La reconnaissance de l’impact dangereux pour la santé de toutes ces technologies ébranlerait les fondements de notre société. Elle remettrait en question notre mode de vie, les pratiques des secteurs du bâtiment, des fabricants d’équipements électroménagers, le mode de télécommunication de notre monde et nos sources d’énergie.

En attendant les conclusions des études scientifiques.

Il incombe à chacun la responsabilité d’appliquer ou de ne pas appliquer le principe de précaution. Il appartient à chacun de veiller à sa qualité de vie et à celle de ses proches en ne s’exposant pas à des champs électromagnétiques ou à des ondes nocives naturelles, inutilement. Une expertise en géobiologie, menée par une professionnelle équipée d’appareils de mesure scientifiques, peut vous y aider.