Prévention des attaques en ligne : étude et réflexions

Contacter Commenter Site Web
Une nouvelle étude suggère que les gouvernements devraient dépenser plus d'argent dans la recherche et l’arrestation des cybercriminels, plutôt que dans les systèmes de défense.

Les mesures de prévention des attaques en ligne sont-elles rentables ?

Selon Computer Futures (cabinet de recrutement informatique), un nouveau rapport réalisé par l’Université de Cambridge suggère que le coût de la protection contre la cybercriminalité peut souvent dépasser de loin le coût réel de la menace elle-même.

Bien que ces jours-ci les entreprises sont statistiquement plus susceptibles de subir des attaques pirates, Ross Anderson, l’auteur principal de l’étude, estime que beaucoup trop d’argent est dépensé sur les logiciels antivirus et autres mesures préventives.

En effet, le Royaume-Uni dépense autour de un milliard de dollars par an sur de tels packages, y compris 170 millions de dollars sur les plates-formes de logiciels antivirus. En comparaison, le gouvernement ne dépense que 15 millions de dollars pour l’application des lois.

Ross Andersson estime que les pays se doivent d’être un peu plus astucieux lorsqu’il s’agit de réaliser des investissements majeurs afin de bloquer les criminels en ligne. Plus d’argent devrait être distribué dans la recherche et l’arrestation des criminels, plutôt que dans les systèmes de défense.

“Les « cyber escrocs » imposent des coûts disproportionnés à la société et nous nous devons d’être plus efficace dans la lutte contre la cybercriminalité,” a-t-il fait remarquer.