Devenir ostéopathe ou kinésithérapeute : quelle formation choisir ?

Contacter Commenter Site Web Page Web

Même si les professions d’ostéopathe et de kinésithérapeute sont similaires par le fait qu’elles se basent sur les manipulations afin de soulager les douleurs des patients, ces deux métiers sont différents par leur approche. Le kinésithérapeute utilise des méthodes de rééducation pour corriger des lésions à la suite d’un accident ou à cause d’une pathologie, intervenant localement et ponctuellement. L’ostéopathe, lui, va traiter le corps en entier, en recherchant les restrictions de mobilité au niveau des articulations. Ces métiers requièrent donc des études différentes.

Formation d’ostéopathie :

Au cours des dernières années, le nombre d’ostéopathes a fortement augmenté, dépassant le nombre de postes disponibles. Afin de réguler cela, leur formation a été réformée et durcie. Les heures de formation ont été fortement augmentées, et les écoles d’ostéopathie doivent disposer d’une clinique pour les heures de travaux pratiques. Plusieurs formations différentes sont possibles :

- Obtenir le diplôme d’ostéopathe (DO) dans une école privée d’ostéopathie, après le bac (S de préférence). Formation en 5 ou 6 ans, les frais de scolarité sont de 7000 à 9000 euros par année.

- Obtenir un diplôme paramédical, puis suivre une formation en 3 ans en école d’ostéopathie. Pour les personnes exerçant déjà, une adaptation de l’emploi du temps est possible.

- Obtenir un diplôme inter-universitaire (DIU) de médecine manuelle-ostéopathie, se préparant en 2 ans, après un diplôme en médecine.

La partie théorique de la formation se base sur des matières scientifiques et médicales telles que la physiologie, la sémiologie, la biomécanique, l’anatomie… En ce qui concerne la pratique, les élèves s’entraînent entre eux et effectuent des stages, ainsi que des consultations dans la clinique de l’école.

Même si l’ostéopathie soigne principalement des dysfonctionnements et tensions du corps, elle est aussi efficace sur d’autres types de problèmes, tels que les problèmes de digestion, urinaires ou gynécologiques. Le praticien traite le corps dans sa globalité, celui-ci étant allongé sur une table de massage électrique ou hydraulique.

Formation de kinésithérapie :

Le diplôme nécessaire à la pratique de cette activité est le Diplôme d’État de Masseur-Kinésithérapeute, qui se prépare dans un institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK), sur 4 années. Afin d’y accéder, il faut d’abord obtenir le PACES, la première année de licence STAPS, ou une première année de licence en sciences, technologie ou santé. A la rentrée 2017, après la réforme, le passage par une école préparatoire ne sera plus possible.

L’accès à la formation est extrêmement sélectif et soumis au système de numerus clausus. Beaucoup d’étudiants français s’intéressent donc aux écoles de kinésithérapie moins sélectives des pays voisins, par exemple en Belgique ou en Roumanie.

La formation se compose aussi d’une partie théorique et d’une partie pratique. Il n’y a pas de formations spécifiques pour les spécialités ; elles se définiront par les stages et les ambitions de l’étudiant.

Devenir ostéopathe kinésithérapeute quelle formation choisir ?

Participez en postant un commentaire à “Devenir ostéopathe ou kinésithérapeute : quelle formation choisir ?” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. bonsoir, les 2 professions ne sont pas “similaires” car ne sont pas plus ou moins de même nature…si des similitudes peuvent sembler exister, il y a pourtant de nombreuses différences dans leurs objectifs, dans leurs techniques, dans leurs compétences.
    Je dirai complémentaires pour certaines choses…
    belle soirée

  2. Similaire est un terme qui ne s’applique pas. Les kinésithérapeutes sont l’une des professions de santé réglementées et inscrites au Code de la santé publique. L’ostéopathie, qui n’est qu’un titre professionnel, ne consiste pas en une profession de santé. Bien être et prévention en font les seuls champs d’intervention.