Ouvrage : Roger de Saint-Ouen, le journal d’un garçon de café

Contacter Commenter Site Web

Une critique  « argoti-comique » et à la sulfateuse de la politique, des banques et des médias par un garçon de café de la rue Lecuyer, le coin de la petite brocante, au cœur des Puces de Saint Ouen.

Roger Demoint serait la mémoire vivante du café du Commerce et même un panel de 10 000 personnes à lui tout selon l’un de ses clients, directeur d’un institut de sondages. Voyez l’économies !

Comme il le dit lui-même : “Le bistrot, c’est un thermomètre dans le cul du climat social”.