La Blessure des Mots sur Littérature audio et Youtube

Contacter Commenter Site Web
Des interprètes restituent au texte poétique son oralité. Ceux-ci renouent avec une tradition plusieurs fois séculaire qui unit la voix à la chair des mots.

De nombreux poèmes de “La Blessure des Mots” ont fait l’objet d’une interprétation sur Littérature audio et Youtube.

L’oralité est complémentaire de la lecture silencieuse. Elle possède l’art de restituer sous forme sonore l’essence propre du poème. Il importe peu au demeurant que les “donneurs de voix” soient plusieurs à interpréter la même oeuvre car celle-ci, nous le savons, autorise toujours une approche plurielle. Cette approche se nourrit le plus souvent de sensibilités diverses qui en se croisant et en se confrontant ouvrent un espace infini au texte.

Si le plaisir de l’oreille s’ajoute au plaisir des yeux, il n’en conserve pas moins toutefois, au-delà de toute perception visuelle, une saveur particulière, une dimension affective. Les mots d’un poème dans leur entrelacement rient, pleurent, murmurent, chantent, sifflent, tonnent, vibrent. Ils sont l’expression de ce je ne sais quoi où s’élèvent les notes de l’âme et où s’allument les incandescences du coeur.

Attachant comme poète une grande importance à la musicalité de la langue, il m’a semblé alors tout naturel de laisser vivre, avec des tonalités et des couleurs différentes, la chair sonore de mes vers. Et je tiens ici à remercier vivement tous ceux qui m’ont fait l’honneur de les lire. Grâce à leur passion et leur engagement sans faille, “La Blessure des Mots” a trouvé un nouveau chemin.