4 décennies de photographie sur le site thierrysamuel.com

Contacter Commenter Site Web
L'ensemble du travail présenté sur ce nouveau site, thierrysamuel.com, regroupe indifféremment des travaux de commande et recherches plus personnelles (street photography, portrait, nu...), soit environ 500 images.
Thierry Samuel photographe

Communiqué de presse

Paris le 21 janvier 2014

Depuis plus de 40 ans, Thierry SAMUEL est photographe.
Il expose aujourd’hui 4 décennies de photographie sur le site thierrysamuel.com

L’ensemble du travail présenté sur ce nouveau site, thierrysamuel.com, regroupe indifféremment des travaux de commande et recherches plus personnelles, soit environ 500 images. L’objectif est de proposer une partie de sa production qu’il considère comme significative. Le recul de plusieurs décennies sur son travail le rend  plus exigeant dans ses choix et le dégage des contraintes de production et d’exploitation.


Thierry Samuel, 40 ans de photographie “réaliste poétique
Sa production commence dans les années 1970. Il ne lui reste que peu d’archives de cette époque, éparpillées au cours de déménagements : quelques images des destructions des Halles de Baltard et quelques clichés d’une répétition de Claude François et Charles Aznavour au studio 101.
En revanche, dès les années 80, tout est intégralement conservé et disponible.
A partir des années 2000, le numérique côtoie l’argentique sans jamais devenir majoritaire. Très attaché à la technique du moyen format en noir et blanc, le numérique s’inscrit plus dans une gestuelle instinctive, d’images furtives en couleur. (Lire la bio complète en cliquant ici)

Thierrysamuel.com, les grands thèmes
Le site s’articule autour de portfolios regroupés par grands thèmes. A l’intérieur de chacun, Thierry Samuel a pris l’option d’une promenade plus qu’une approche systématique ou analytique, privilégiant la flânerie du spectateur. Car c’est bien ainsi qu’il a parcouru tous ses champs d’investigation. On pourrait définir son mode d’expression proche du « réalisme poétique ».

Le portrait (voir) est pour lui un moment très privilégié où le temps court de la prise de vue et l’isolement qui se crée autour de son sujet lui permet de vivre une expérience unique. Sa foi en l’humain se retrouve dans les regards des personnages ainsi immortalisés. Il photographie autant une relation qu’un moment, qu’une personne. Le résultat peut parfois paraître d’une grande neutralité, mais si le spectateur accepte de plonger dans le regard de l’image, il pourra réussir à communiquer d’une certaine façon avec le sujet. C’est ainsi qu’il espère contribuer à cet échange entre deux personnes qui ne se rencontreront peut être pas.

Street photography (voir) : l’humain dans la ville, thème qui lui est cher, lui a valu d’exposer au cours des années 2000, regroupant en quelque sorte une trentaine d’années de travail sur ce thème.

De jour comme de nuit (voir), il arpente les lieux les plus divers sans différencier le diurne du nocturne, privilégiant une forme de rêve éveillé qu’une vision plus précise. Réverbère ou soleil, quelle importance, pourvu que l’image y soit !

Architecture et monuments (voir) matérialisent  sa soif d’esthétique au travers de sa contemplation active. Le Panthéon, le Grand Palais, la Tour Eiffel et bien d’autres lieux sont ses modèles depuis plusieurs décennies.

Paris (voir)  est comme une maison dont il connaît chaque recoin, mais il trouve plus de contenu en y intégrant son lot de figurants.

New York (voir) : urbain par culture, il ne manque pas de se consacrer pendant 4 jours à une exploration de New York sans revenir au même endroit afin de privilégier son œil neuf, même s’il reconnaît qu’il est parfois compliqué pour ce lieu d’exception de ne pas sentir l’ombre des aînés qui ont déjà tant décrit la capitale de l’immigration américaine.

Paysages (voir) : le paysage est une discipline propre à la composition. Pour l’auteur, acclimaté à l’univers urbain, cet exercice rejoint plus une forme de méditation qu’un mode d’écriture conceptuel. L’observation, le ressenti, l’intention s’inscrivent dans un autre tempo, plus lent, et parfois plus profond.

Rodin (voir) : saisi par la dynamique des sculptures de Rodin, il pousse l’équation photographique à ses limites. Relayant les mouvements des corps en les immobilisant, il poursuit sa quête d’Auguste Rodin en privilégiant l’intention au rendu sculptural. La force des corps nous apparaît, la force des mouvements est lisible, tant en puissance qu’en délicatesse.

Suivre l’évolution du site Thierrysamuel.com

Il sera régulièrement proposé sur le site des expositions temporaires et des vernissages organisés avec un forum d’un jour par l’intermédiaire d’échanges sur sa page Facebook dédiée à Thierrysamuel.com. Cette page sera  un lieu de rencontres et d’échanges, une galerie virtuelle qui devra le mener à terme à collaborer avec quelques galeries.


Illustrations

Toutes les images du site sont régies par les règles du copyright. C’est pourquoi nous vous proposons ici un échantillon d’images libres de droits en vue de la promotion du site pour illustrer, si vous le souhaitez, votre propos (cliquez sur l’image pour la télécharger).
Si vous souhaitez une définition supérieure ou un autre choix, contactez Thierry Samuel.
Portrait
Rodin
Street Photography
Tour Eiffel
New York
Panthéon
Contact presse :
Thierry Samuel
0 678 644 880
presse@thierrysamuel.com