La première maison écologique en bambou certifiée parasismique et paracyclonique construite en France

Contacter Commenter Site Web Page Web

Bambou Habitat, entreprise française soutenue par Oséo Innovation, vient de construire la première maison certifiée parasismique et paracyclonique entièrement en bambou à la Martinique.

Cette maison a été réalisée pour accueillir les bureaux de l’Association pour la Promotion du Bambou à la Martinique, avec le soutien du Conseil Régional de la Martinique.

Il s’agit d’une première en France et en Europe. De nombreuses maisons certifiées aux normes américaines sont déjà construites aux Etats-Unis et notamment à Hawaii. Les test d’homologation ont été réalisé avec succès au FCBA à Bordeaux  (visionnez les tests). Ils vont permettre le développement rapide du bambou comme matériel de construction. C’est un bonne nouvelle pour l ’environnement car l’empreinte écologique de la construction en bambou est bien meilleure que les autres matériaux de construction, y compris le bois produit localement. C’est également une bonne nouvelle pour les architectes qui vont pouvoir créer des espaces plus ouverts grâce aux qualités mécaniques du bambou(*).

Des partenariats se nouent aujourd’hui afin de marier différents matériaux végétaux pour des constructions  écologiques. En 2010, une première maison en bambou isolé en chanvre sera construite en métropole.

Le bambou est devenu aujourd’hui une alternative écologique pour la construction sous tous les climats.

Bambou Habitat :
Créée en 2006 par Xavier Dufrénot, sociologue et en responsable de projets humanitaires (il effectue  régulièrement des missions pour l’OMS : au Soudan en 2009), Bambou Habitat est partenaire de l’entreprise hawaïenne, Bamboo Technologie et a obtenu le soutien d’Oséo Innovation pour tester et homologuer le système constructif aux normes européennes.
L’équipe de Bambou Habitat et des passionnés du bambou ont créé l’association  Génération Bambou. Elle a pour objet de promouvoir l’utilisation du bambou comme matériau de construction, y compris dans le cadre de programmes humanitaires et de développement local.

Le bambou, un matériau de construction écologique :
Les propriétés mécaniques du bambou sont très supérieures aux bois de construction communs. Les performances du bambou s’expliquent par sa structure naturelle : une tige creuse, des fibres longitudinales et l’absence de noeuds. Surnommé «l’acier végétal», le rapport entre sa résistance et sa masse volumique le classe devant le béton, les bois de construction traditionnels mais aussi l’acier (*).

L’exploitation du bambou ne nécessite ni engrais, ni produits phytosanitaires. Une étude sur l’empreinte écologique et le cycle de vie de différents matériaux de construction menée aux Pays-Bas en 2000 (*) a montré que l’utilisation du bambou importé du Costa Rica est plus écologique que celle du bois de construction local … et loin devant les bois exotiques, le ciment et l’acier (*).

Le bambou, ressource renouvelable à croissance très rapide, fixe en moyenne 30% de plus de CO2 que les arbres (*). La liquéfaction du charbon de bois produit à partir de bambou est étudiée comme solution à la pénurie prévisible de carburant fossile. Grâce à ses tiges souterraines, les rhizomes, le bambou limite l’érosion des sols. La litière formée par ses feuilles facilitent l’absorption et la rétention d’eau. Le bambou peut aussi être plantée sur des sols endommagés par une surexploitation. Sa récolte sélective (tiges matures de 3-4 ans) ne porte aucune atteinte au système de la bambouseraie : pas d’érosion des sols et conservation de l’écosystème. Le sol n’est pas mis à nu, il ne faut pas replanter après récolte.

CONTACTS (*) SOURCES ET PHOTOS :
Laurent Gilet
laurentg@bambouhabitat.com
Tél : +33 (0)4 50 18 67 51
www.bambouhabitat.com

Un commentaire à “La première maison écologique en bambou certifiée parasismique et paracyclonique construite en France” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Bonsoir a tous,

    J’admire beaucoup cette nouveauté en bambou. Haiti a de sérieux problèmes surtout après le séisme du 12 Janvier 2012. J’estime que ce projet intéresserait les autorités haïtiennes surtout ils parlent de reconstruction d’édifices et de maisons.

    Alex