Vapostyl : Une bande de potes qui vapote

Contacter Commenter Site Web Page Web
L'histoire d'une bande d'amis qui se lance dans la cigarette électronique suite à un pari

Une bande de potes qui vapote…

Ah, cigarette quand tu nous tiens! Fumer entre copains autour d’un bon petit verre ou d’un café, c’est souvent l’occasion de refaire le monde en parcourant l’actualité. Pourtant, fumer est un plaisir qui coûte très cher. A tous les niveaux, porte-feuille et santé côté fumeur, taxes et impôts en hausse constante pour la collectivité. Alors, pourquoi ne pas arrêter ? Vous avez peur de manquer ? Vous avez peur de voir votre vie tombée doucement dans la monotonie parce vous ne pourrez plus vous adonner à votre plaisir quotidien favori, cet acte fédérateur si important dans la vie en société quand on est jeune ou moins jeune d’ailleurs.

Voici une belle histoire qui devrait inciter un maximum de fumeurs à éteindre définitivement leur cigarette.

Toutes ces questions, Fabrice, un jeune Nîmois, se les aient forcément posées avant de stopper la cigarette. Et puis, il s’est sûrement dit que finalement avec la cigarette électronique, il n’y avait aucun risque à essayer de stopper définitivement ce plaisir unique certes mais oh combien exigeant. Avec la cigarette électronique, le geste du fumeur est conservé, l’acte fédérateur de communiquer autour d’une cigarette également.

A près d’un paquet et demi de cigarettes par jour, Fabrice commençait doucement mais sûrement à sentir passer une habitude de plus en plus difficile à supporter. Sans parler des dépenses toujours plus importantes et cette dépendance toujours plus forte qui le faisait certainement sillonner sa bonne ville de Nîmes pour trouver un Tabac d’ouvert le dimanche après-midi ou un jour de fête. Aussi lorsqu’il a pris la décision d’arrêter devant une bande de potes complètement sceptiques, personne n’y a cru. Et c’est sûrement ce pari que d’aucuns trouvèrent stupide de créer sa propre marque de e-cigarettes, à condition que toute la bande s’y mette, qui déclencha comme un déclic dans sa tête mais aussi dans celles de ses 5 amis.

La cigarette électronique est un substitut idéal pour s’arrêter de fumer. En pouvant doser sa quantité de nicotine quotidienne, le fumeur qui décide dans sa tête d’arrêter le tabac, sait qu’il ne sera pas en manque. C’est vraisemblablement ce genre d’arguments facilement vérifiables qui poussèrent les copains de Fabrice à stopper la cigarette également et à commencer à vapoter. Et le miracle eut lieu. Fabrice et ses copains réussirent à tenir et chaque jour qui passait était un pas de plus vers la délivrance. Et puis finalement, il n’y avait rien de changer entre eux. Ils pouvaient toujours continuer à se réunir comme avant autour du sempiternel petit verre ou du petit noir fumant et vapoter une e-cigarette au lieu de fumer du tabac. Avec en prime, une kyrielle de parfums différents qu’ils pouvaient faire varier à leur guise.

Il a fallu plusieurs mois à Fabrice et à ses amis pour développer leur propre marque de e-cigarettes, Vapostyl, après beaucoup de tests et de nombreux essais pour arriver à mettre au point leur gamme de produits. En créant un nouveau produit, la bande à Fabrice s’est non seulement créée chacun un emploi mais a aussi certainement créé des emplois à l’échelle de la cité.

Aujourd’hui, Vapostyl (www.vapostyl.com) est une réalité. Si vous vous promenez du côté des arènes, un jour, ne manquez surtout pas de vous rendre au salon de dégustation Vapostyl où vous pourrez choisir sur les bonnes recommandations de Delphine, le e-liquide correspondant à vos goûts. Vous pourrez ensuite vous détendre et vapoter tranquillement en sirotant un thé ou un expresso avec vos amis ou vos proches.

Et qui sait, vous pourrez peut être rencontrer Fabrice et ses amis, véritables VIP aujourd’hui dans la célèbre ville à la maison carrée?

Magasin cigarette electronique NIMES