Traiter les effluents par la méthanisation

Contacter Commenter Site Web Page Web
Pour les industriels, la méthanisation est une solution performante pour traiter et valoriser ses effluents. Elle permet de produire du biogaz.

Veoliawatersti.fr : zoom sur la méthanisation

Processus de transformation naturelle de la substance organique, la digestion anaérobie se déroule en absence d’O2, à l’intérieur d’un bioréacteur fermé, sous l’effet de bactéries. Elle est ainsi utilisée pour les fumiers de vache, et permet de produire un résidu solide valorisé comme fertilisant. A la base, le premier bioréacteur a été implanté au début des années 1980, dans le contexte d’une évolution vers des formes alternatives d’énergie. L’Allemagne est un des lieux où la digestion anaérobie est la plus étendue.

La méthanisation, un procédé avantageux

La méthanisation permet la lutte contre l’effet de serre, et se compose de quatre étapes, de la préparation de la matière à la production du digestat. Au rang de ses multiples avantages, elle permet de redémarrer sans contrainte le méthaniseur, de diminuer les odeurs, de réduire les pathogènes, d’éviter le rejet de méthane dans l’environnement, etc. En outre, sur le plan financier, la méthanisation permet de diminuer la consommation de fertilisants minéraux. Toutefois, opter pour la méthanisation a comme conséquences une productivité peu élevée qui entraîne la conception de biométhaniseurs très encombrants et la production de boues liquides pas totalement traitées.

Valoriser les effluents par la production de biogaz

L’intérêt majeur de la méthanisation consiste ainsi dans la génération de biogaz valorisable de différentes façons, comme par la co-génération (combinaison électricité et chaleur) ou par génération de gaz naturel : il peut alimenter une turbine à combustion afin de produire de l’énergie. Outre la biométhanisation, qui concerne surtout les déchets riches en eau (graisses de vidange), il existe une multitude de technologies pour valoriser les effluents, tels que les procédés physico-chimiques pour la pollution minérale particulaire.