Voyage participatif en Inde avec Human Trip

Contacter Commenter Site Web Page Web

Human Trip propose des voyages participatifs, notamment en Inde, depuis quelques années.

Comme on nous demande souvent à quoi cela correspond et si c’est réellement bénéfique aux populations locales, il nous a semblé intéressant de retranscrire sous forme d’interviews, le point de vue d’un de nos voyageurs mais aussi celui du président d’une ONG locale partenaire. voici un mini-interview de Karine Coquis, volontaire au GRRC (centre pour handicapés) en Inde, lors d’un voyage participatif entre du premier au 15 août 2012.

Pouvez-vous nous raconter en quelques mots comment vous avez connu Human Trip ?

“J’ai découvert Human Trip sur Internet. Je cherchais une association dans laquelle m’investir ; Human Trip répondait aux critères que je m’étais fixés. L’accueil, l’éthique, la présentation et surtout le travail réalisé en Inde m’ont séduite. Nos échanges téléphoniques ont fait le reste”.

Pourquoi avoir choisi de consacrer vos vacances à un voyage participatif ?

“Les vacances sont à mon sens la meilleure période pour aider, travailler dans un tout autre état d’esprit. C’est donner de son temps tout en ayant le temps. Je me suis engagée dans ce projet l’esprit libre, sans les contraintes du quotidien et j’ai pu réaliser ce rêve”.

Racontez-nous comment s’est déroulé votre séjour, les bons comme les moins bons moments.

“Il est difficile de résumer en quelques lignes une telle aventure, tout d’abord par rapport au choix de la destination, l’Inde étant un pays merveilleux et fascinant mais bien loin de notre modèle occidental. S’investir dans une structure pour enfants et adultes handicapés reste difficile en France ; mais, dans un pays où, hélas ! on ne dispose de presque aucun matériel ni de moyens, l’approche est toute autre.
[…] Mon travail était surtout axé sur les massages et les exercices de rééducation. J’ai beaucoup donné, mais je pense avoir reçu le double en retour. Les équipes avec lesquelles j’ai eu la chance de travailler m’ont énormément apporté. Je n’oublierais jamais leur dévouement, leur disponibilité (envers leurs patients et les bénévoles). Leur implication est totale et sans faille, respectueuse et surtout, toujours avec le sourire, la joie et la bonne humeur malgré des conditions difficiles. Quant aux rapports avec les enfants et les adultes des deux centres, que dire ? Nous avons dépassé les barrières de la langue et du handicap. Les regards et le toucher ont effacé toutes nos différences. Je n’oublierai jamais tous ces moments. Ma journée de travail à peine terminée, je repartais déjà pour d’autres aventures. Chaque soir l’un de nos hôtes me prêtait un vélo ; j’ai pu, grâce à lui, partir à la rencontre des habitants du village et des villages voisins. […] Je peux dire avec une semaine de recul qu’il n’y a jamais eu de mauvais moments ou de coup dur[…] J’ai partagé beaucoup de rires et des morceaux de vie sans jugement ni critique de part et d’autre”.

En quoi ce séjour a t-il été « humain » ? Cela correspondait-il à ce que vous attendiez de ce type de voyage ?

“Mon séjour a été largement à la hauteur de mes espérances. Je partais pour aider de mon mieux, mais je n’avais pas imaginé à quel point je rentrerais aussi riche sur un plan personnel et culturel. J’ai beaucoup appris, je me suis attachée à l’Inde et surtout aux Indiens et je pense que ce n’est que le début d’une aventure et peut-être d’une nouvelle vie”.

Apprenez-en plus sur le voyage alternatif en cliquant sur les leins ci-dessous :