Eyeware : une technologie au service des handicapés moteur

Contacter Commenter Site Web Page Web

La technologie n’en finit pas de faire sa révolution.

C’est aujourd’hui Kenneth Funes, un informaticien d’origine suédoise qui vient apporter un nouvel élan qui va servir l’accessibilité handicapé à l’ordinateur. Eyeware, c’est le nom de la souris virtuelle pilotée par le visage qui, par sa facilité d’utilisation, apporte une véritable amélioration dans la technologie d’assistance.

La caméra détecte les mouvements de la tête

technologie d'assistance par mouvements du visageGrâce à une caméra installée sur l’écran de l’ordinateur, tous les mouvements de la tête peuvent être détectés.

Non seulement le regard, mais un haussement de sourcils, un mouvement de la bouche, un gonflement de joue ou un lever de menton vont pouvoir, au choix, piloter l’ordinateur.

Cette phénoménale avancée, qui se différencie de systèmes similaires par sa simplicité de mise en oeuvre, on la doit aux recherches de Kenneth Funes qui a travaillé depuis de nombreuses années sur la notion de souris virtuelle.

Installé en Suisse, il travaille en collaboration avec un institut qui accueille des personnes handicapées moteur. Après de nombreux tests réalisés avec succès, le système Eyeware se lance sur le marché.

Reprendre ses études grâce à la technologie

Grâce à une autonomie retrouvée sur l’ordinateur, la personne handicapée peut accéder aux moteurs de recherche, utiliser un traitement de texte, faire défiler un menu déroulant et utiliser la plupart des logiciels, adaptés pour la circonstance, et tout cela sans l’usage des bras ou des mains. La caméra coûte quelques centaines d’euros et s’adapte aux logiciels les plus courants.

Entrer dans le monde virtuel redevient possible à travers des jeux pilotés en temps réel par le mouvement des yeux ou du visage. Accessible en coût et facile à installer, cette caméra détectrice de mouvements va connaître un engouement mérité. Cette aisance de fonctionnement sans fatigue va changer le quotidien des personnes limitées dans leur gestuelle quotidienne et permettra, en outre, de renouer avec des activités oubliées et de stimuler les neurones !