Les modalités pour loger son enfant dans le cadre d'un investissement locatif

Contacter Commenter Site Web Page Web

Loger ses enfants est souvent un problème lorsqu’ils entrent dans la vie étudiante ou dans la vie active…

La solution peut être de réaliser un investissement locatif et de leur en faire profiter. Toutefois, attention aux spécificités à respecter dans le cadre de la location d’un bien immobilier à ses enfants.

Vous avez déjà réalisé un investissement locatif

Si vous aviez déjà réalisé un investissement locatif et que vous souhaitez congédier votre locataire actuel pour héberger vos enfants, sachez que vous en avez le droit au nom du congé de reprise pour habiter. Néanmoins, ce congé ne peut être donné qu’à l’expiration du bail du locataire.
De plus, vous devez en aviser le locataire au moins 6 mois avant ou 3 si votre bien est loué meublé. Et, pour l’informer, vous devez lui envoyer le courrier l’informant que vous récupérez le bien pour loger votre enfant en recommandé avec accusé de réception.
A partir du moment où vous louez le bien à vos enfants, n’appliquez pas un loyer de faveur trop avantageux au risque que l’administration fiscale y voit une solution pour creuser votre déficit foncier (par le biais de la déduction des frais et charges).
D’ailleurs, si vous choisissez de loger vos enfants à titre onéreux, cela doit être ponctuel au risque dans ce cas d’être vu comme une donation déguisée.

Vous envisagez un investissement locatif

Si vous comptez réaliser un investissement locatif pour loger vos enfants, pensez à profiter aussi des avantages fiscaux que vous octroient les dispositifs de défiscalisation immobilière.
Ainsi, vous pouvez profiter de la loi Scellier (hors son dispositif intermédiaire qui ne permet pas de loger un membre de sa famille) et loger vos enfants si ces derniers ne sont pas rattachés à votre foyer fiscal.
Autre solution : l’investissement dans une résidence étudiante qui vous fera profiter de la loi Censi-Bouvard et du statut de LMNP. Vous devrez dans ce cas trouver un arrangement avec le gestionnaire de la résidence afin de pouvoir loger votre enfant dans le bien en question.

Si la solution de l’investissement locatif ne vous convient pas, pensez à l’alternative de la donation en démembrement de propriété qui vous permet de donner l’usufruit à vos enfants tout en conservant la nue-propriété du bien.