Découvrez les bienfaits de la citrulline

Contacter Commenter Site Web Page Web
Grâce à ses multiples actions sur notre organisme, la citrulline permet entre autres de maintenir le tonus musculaire, de balayer la fatigue et de stimuler nos défenses naturelles. Discrète mais efficace, elle mérite d’être (re)découverte.

Qu’entend-on par acide aminé non essentiel ?

Non essentiel signifie que l’organisme peut fabriquer de la citrulline à partir d’autres acides aminés présents dans le corps et non qu’elle n’est pas indispensable. En effet, la citrulline joue un rôle fondamental dans ce que l’on appelle le cycle de l’urée. Cycle au cours duquel l’ammoniac en excès dans l’organisme est transformé en urée dans les reins, puis éliminé par les urines.En quoi la citrulline est-elle indispensable dans le cycle de l’urée ?

Une perturbation du cycle de l’urée, indispensable à l’élimination des métabolites toxiques de l’azote, peut avoir pour conséquence une trop grande accumulation de protéines dans la circulation sanguine dont, par exemple, l’ammoniaque. Une supplémentation d’arginine, mais surtout de citrulline, peut traiter ces troubles.

La citrulline présente un avantage sur l’arginine

Après absorption au niveau intestinal, la majorité des acides aminés (AA) rejoignent le foie où ils sont métabolisés. Le métabolisme des AA se fait par une relation étroite entre le foie et les reins. Le foie contrôle l’apport azoté. En effet, lorsque le sang qui arrive au foie est chargé en arginine, il déclenche le processus de l’uréogenèse. Un apport excessif en arginine entraine une épuration massive de ces acides aminés. La majorité des ces AA sont séquestrés au niveau hépatique. Comme ces AA ne se retrouvent pas dans le plasma et ne circulent pas dans l’organisme, ils ne permettent pas une synthèse musculaire optimale. On parle de séquestration splanchique.

La citrulline est un acide aminé exceptionnel puisqu’elle échappe à cette séquestration. Elle va donc pouvoir circuler dans tout l’organisme jusqu’aux reins qui possèdent les enzymes nécessaires à la transformation de la citrulline en arginine. C’est ce dernier qui participe alors à la synthèse protéique et donc au maintien musculaire. On retiendra que la citrulline augmente de 90% la protéosynthèse musculaire.