Des Fruits d’automne pour le traitement des hémorroïdes

Contacter Commenter Site Web Page Web
Vous souffrez d'hémorroïdes ? Les fruits d'automne peuvent vous aider efficacement pour le traitement de cette pathologie. Découvrez comment !

Raisin, kiwi et kaki pour remédier aux hémorroïdes

Selon une idée reçue, seuls les fruits d’été seraient bons. Or, même quand l’été prend fin, la terre continue à produire des aliments exquis et utiles à notre système immunitaire. Beaucoup de fruits cueillis en automne servent en effet de remède naturel pour le traitement des hémorroïdes.

Que faut-il donc utiliser comme remède de saison pour le traitement de la pathologie hémorroïdaire ?

Temps des vendanges oblige, le raisin, aliment aux multiples propriétés, est à la première place. Chaque variété a des caractéristiques spéciales et celle qui est la plus efficace est sans nul doute le raison noir. Ce type de raisin est riche en antioxydants et, s’il est consommé pendant les repas, il agit comme intégrateur naturel grâce à ses qualités drainantes. Ces dernières permettent de rééquilibrer l’intestin et de favoriser la microcirculation, ce qui est essentiel dans le traitement des pathologies anorectales et hémorroïdaires. Il apporte en outre bien d’autres bienfaits à la santé car il améliore la qualité du sommeil et aide à garder une peau jeune.

Un autre fuit précieux qui se cueille en octobre-novembre est le kiwi, vraiment efficace pour soigner les hémorroïdes. Pour ceux qui souffrent de constipation et de pathologie hémorroïdaire c’est une vraie panacée. C’est l’un des plus puissants laxatifs naturels et, s’il est consommé tous les jours, de préférence au petit-déjeuner, il régularise rapidement l’intestin. Le kiwi, en plus, est un aliment faible en calories, très riche en vitamine C (il contient le double de celle contenue dans les oranges), potassium et vitamine E.

En novembre toujours on cueille les kakis, fruits d’origine orientale très sucrés et mous. Ce fruit est aussi très nutritif et considéré comme un aliment laxatif et diurétique ; mais à cause de sa forte teneur en sucre il est déconseillé aux personnes souffrant d’obésité et de diabète. Il est recommandé en revanche en cas de stress physique et psychologique, d’inappétence ; il ne faut pas oublier non plus ses propriétés hépatoprotectrices.

En plus du raisin, du kiwi et du kaki, il est utile de consommer les fruits “classiques” de saison comme les poires, les pommes, les oranges, riches en vitamines, flavonoïdes et fructose, et de compléter son alimentation avec des légumes et des fibres.

Mais si les hémorroïdes ne passent pas ? Si, même en variant son alimentation et en changeant ses habitudes alimentaires, la pathologie hémorroïdaire ne se calme pas, on peut alors prendre en considération la méthode THD Doppler, une solution innovatrice pour le traitement des hémorroïdes. Après avoir identifié les branches terminales des artères qui provoquent le saignement, on intervient en suturant les branches au-dessus de la ligne dentelée. À travers l’utilisation d’équipements spéciaux, il est possible de réaliser la ligature exacte et sélective des artères hémorroïdaires. Grâce à cette intervention, le traitement des hémorroïdes est définitif et le postopératoire est rapide et peu douloureux.

Un commentaire à “Des Fruits d’automne pour le traitement des hémorroïdes” - Cliquez-ici pour commenter.

  1. Bonjour c’est un bon article
    Les « solutions » les plus utilisées ne s’attaquent pas aux causes des hémorroïdes intérieurement. Ils combattent seulement les symptômes et n’offrent qu’un soulagement temporaire.